Accueil du site > Air & Espace > Fiches > A-40 Albatross.

A-40 Albatross.

Historique

Le Beriev A-40 Albatros est le plus grand hydravion au monde et fut conçu par Beriev pour remplacer les Beriev Be-12 et l’Ilyushin Il-38 en service dans la marine russe. Il devait ainsi être capable d’accéder aux régions éloignées de l’est de l’URSS, d’assurer la relève des équipages, de mener les opérations de lutte anti-sous-marine (ASM), de sauvetage (SAR), et de patrouille maritime (PATMAR).

Le travail de conception de l’Albatros (nom de code OTAN ‘Mermaid’) commença en 1983 et le premier vol eu lieu le 8 décembre 1986 avec E. Lakhmostov aux commandes tandis que le premier vol depuis la mer s’effectua en novembre 1987. Mais il faut attendre 1988 pour que l’avion soit découvert par l’occident, sur une photo satellite, et août 1989 pour sa première apparition publique au meeting aérien de Tushino (près de Moscou). Depuis son premier vol, cet hydravion a accumulé pas moins de 140 records du monde.

L’Albatros possède une coque à élévation variable unique au monde, conçue pour améliorer la stabilité et la contrôlabilité sur l’eau. La conception du fuselage inférieur a permis de réduire de moitié la charge structurale supportée pendant le décollage par rapport au Be-10 et Be-12. Les autres principales caractéristiques sont des ailes hautes légèrement en flèche, un fuselage mince, une queue en "T", des flotteurs montés sur pylônes en bouts d’ailes et une perche de ravitaillement en vol. L’A-40 a un système de propulsion tout à fait original. Il est en effet motorisé par deux réacteurs D-30KPV de 11,7 tonnes de poussée chacun montés au-dessus du fuselage entre les ailes et la queue, et de deux réacteurs d’appoint RD-60K (placés sous les premiers) servant de boosters au décollage. L’A-40 peut décoller même par forte mer avec des vagues de plus de 2m.

Le futur du Beriev A-40 reste très incertain. Seuls 2 prototypes de l’A-40 (ASM) auraient été construits alors qu’un prototype du Be-42 (SAR) serait achevé à 70% depuis plusieurs années. Sa construction serait néanmoins gelée faute de financement. La marine russe avait initialement commandé 20 A-40 mais a du annuler sa commande faute de budget. En 2008, une nouvelle commande pour 4 appareils, cette fois en version A-42 de PATMAR et sauvetage, a été passée pour des livraisons prévues en 2010-13. Mais le Lieutenant-Général Valeriy Uvarov a déclaré en octobre 2010 qu’aucun d’entre eux n’était encore entré en production faute de budget et qu’aucun financement n’était prévu pour ce programme en 2011 non plus... Il estime pourtant les besoins russes urgents pour remplacer les Be-12 Mail qui ne restent en service que dans la Flotte de la Mer noire. Il estime le besoin total à seulement 19 appareils : 8 pour la Flotte du Pacifique, 5 pour la Flotte du Nord, 3 pour la Flotte de la Baltique et 3 pour la Flotte de la Mer noire. A noter que le Be-200 pourrait constituer une alternative moins onéreuse à l’A-40 même si ce dernier ne joue pas dans la même catégorie...

A l’export, les A-40 et Be-42 pourraient intéresser des pays à la géographie comportant de nombreuses iles ou côtes mais aucune commande n’a été passée pour le moment malgré l’intérêt affiché de certains pays comme la Chine. Beriev envisage également de développer pour l’export d’autres variantes qui pourraient être utilisées dans le civil comme dans le militaire pour le transport de passagers (Be-40P pour 105 passagers) ou en version combi passagers/cargo (Be-40PT).

Versions

- A-40 : variante spécifiquement conçue pour des missions de patrouille maritime et de guerre anti-sous-marine (ASM). L’A-40 est équipé de torpilles, de mines et de grenades sous-marines qui sont emportées à l’intérieur d’une soute à armements. Des missiles antinavires comme le Kh-35 peuvent prendre place sous les ailes de l’appareil. Deux prototypes ont été construits et sont aujourd’hui maintenus en état de vol.

- Be-42 : variante de l’A-40 spécifiquement dediée aux missions de recherche et sauvetage (SAR). En plus de son équipage de 5 personnes, le Be-42 peut embarquer une équipe de sauvetage de 4 à 6 sauveteurs et médecins. L’avion pourrait récupérer et transporter 54 survivants et serait notamment équipé de matériels spécifiques comme des radeaux de sauvetage, des hors-bord et des équipements médicaux.. Un prototype est achevé à 70%.

- A-42 : version commandée à 4 exemplaires par la Marine russe en 2008. Elle serait configurée pour les missions de patrouille maritime (PATMAR) et de sauvetage mais disposerait également de quelques capacités supplémentaires en faisant de véritables appareils d’usage général : transport et aérolarguage de matériel, reconnaissance, poursuite de cible et guidage de missiles tirés par des bâtiments de surface ou immergés. Pour réduire les coûts, l’idée russe serait de transformer le prototype du Be-42 inachevé (pour un coût de 3,5 Mds de roubles) et de ne construire que 3 A-42 neufs (pour un coût unitaire de série inférieur).

- A-42PE : dernière version proposée par Beriev pour les missions de patrouille maritime, de lutte ASM et de sauvetage. L’amphibie A-42PE, encore en développement, serait équipé de deux turbopropulseurs Ivchenko D-27A, et d’un réacteur PD-33AC. Il est équipé du système de patrouille maritime "Sea Dragon" et du système de navigation ARIA-V. L’A-42PE pourrait intéresser la marine russe pour remplacer les Il-38 à moyen terme.

A-40 Albatros / Mermaid Be-42PE
DIMENSIONS
Longueur 39,92 m 45,04 m
Hauteur 11,07 m 11,07 m
Envergure 41,62 m 41,62 m
MASSES
à vide n.c.
maxi au décollage 86 t 96 t
charge militaire n.c. 8,5 t
PERFORMANCES
vitesse maxi 760 km/h 770 km/h
vitesse de croisière 720 km/h 710 km/h
plafond 9 700 m 12 000 m
RA (charge maxi) 4 100 km n.c.
RA maxi 5 500 km 5 750 km
MOTORISATION
nombre et type 2 D-30KPV et 2 RD-60K 2 D-27A et 1 PD-33AC
poussée unitaire 7,5 t
ARMEMENTS
canon non non
air air non non
air surface Kh-35 Kh-35
anti sous-marins torpilles et charges sous-marines torpilles et charges sous-marines

L’A-40 dans le monde

Pays Nombre Commentaires
Russie 4 A-42* 20 A-40 Albatross avaient été commandés par la marine russe mais la commande a été annulée suite à des difficultés financières. 4 A-42 ont ensuite été commandés en 2008 pour des livraisons en 2010-13 mais leur production n’aurait toujours pas débuté faute de financement. Le besoin russe serait de jusqu’à 19 appareils pour remplacer les Be-12 et Il-38 dans les missions de PATMAR/sauvetage, sans compter les besoins potentiels à plus long terme pour remplacer les Il-38 de PATMAR/lutte ASM. 

Article

> Mise à jour : octobre 2010
> Date de publication : mai 2006
> Auteurs : Bruno Dufay, redstars.




Prototype de l’A-40


Image de synthèse du projet A-42PE (photo : Beriev).