Smerch

Historique

Le développement du système de lance roquettes multiple 9k58 Smerch commenca au début des années 1980 sous la maîtrise d’oeuvre du "Splav Government Scientific Production Concern" de Tula. La société "Motovilikha Plants Corporation" de Perm est quant à elle en charge de la production des véhicules lanceurs et de ravitaillement. Le Smerch entra en service dans l’armée soviétique en 1987 pour la destruction des pièces d’artillerie et concentrations de troupes ennemis. Il est généralement déployé au sein de brigades à disposition de chaque région militaire. Une brigade comporte 4 bataillons à 12 lanceurs chacun.

Le système 9k58 Smerch comprend divers véhicules tous basés sur un châssis de camion tactique 8x8 KamAZ-4310 : le véhicule lanceur 9A52 Smerch à 12 roquettes de 300 mm, le véhicule de transbordement 9T234 Oplot, un véhicule de commandement et divers modèles de roquettes. Il faut 38 secondes pour tirer une salve complète de 12 roquettes et 20 minutes pour recharger le véhicule lanceur. Les roquettes peuvent être tirées indépendamment ou en salves jusqu’à 70 ou 90 km de portée selon les versions.

Le Smerch connait un grand succès à l’export avec des commandes du Koweït, de l’Algérie, des Emirats Arabes Unis, de l’Inde, du Venezuela, etc. L’Inde a en particulier opté pour une version sur châssis 10x10 Tatra. Fort de ces commandes export, les industriels russes ont pu développer des programmes de modernisation pour les lanceurs (automatisation des tirs et couplage GPS, intégration d’un système d’information et de commandement, etc.) ainsi que de nouvelles variantes (9A52-4 à 6 lanceurs au lieu de 12) et roquettes (portée de 120 km, guidage GPS, etc.). La Russie envisage également diverses pistes de modernisation pour faire évoluer son parc. La plus ambitieuse d’entre elles semble être le "Tornado" (9A53) qui vise à rationaliser l’ensemble des systèmes de lance-roquettes multiples russes à l’horizon 2015...

Versions

- 9A52 Smerch : véhicule lanceur à 12 roquettes (4 paniers alignés en haut et 2x4 en blocs situés de chaque côté en-dessous des précédents) sur châssis de camion tactique 8x8 MAZ-543M modifié. Il peut être utilisé en environnement extrême (-40°/+50°). Le système de préparation et de contrôle de tir 1K123 Vivary, automatique dans les dernières versions, prend place dans la cabine ainsi que les postes radio HF/VHF. L’équipage est de 4 hommes. Une version modernisée existe sous la désignation 9A52-2 Smerch-M. A noter que Splav propose désormais les systèmes de contrôle de tir automatisé "ASUNO" et de commandement et d’information "NAPP" en retrofit sur les véhicules déjà livrés ou en option sur les véhicules neufs (cf. détails infra).

- 9A52-2T Smerch : version du véhicule lanceur sur camion tactique 10x10 Tatra. Elle est proposée à l’export et a été adoptée par l’Inde.

- 9T234 Oplot : véhicule de transbordement comprenant 12 roquettes de rechange et un bras hydraulique de chargement. Une version modernisée existe sous la désignation 9T234-2.

Schéma du Smerch.

- véhicule de commandement : basé sur un châssis de camion 6x6 KamAZ-4310, le véhicule de commandement est climatisé et comprend des équipements spécifiques (postes de travail informatiques, système de navigation par satellite Glonass, radios HF/VHF, etc.).

- 1B44 : station météo sur chassis 6x6 ZIL-131.

- PM-2-70 MTO-V  : véhicule de dépannage sur chassis 6x6 ZIL-131.

- IT12M-2M : véhicule topographique sur chassis 4x4 GAZ-66.

- 9A52-4 : nouvelle version légère du Smerch dévoilée en 2009 par les industriels russes Motovilikha, Kamaz et Splav qui l’ont développée sur fonds propres pour l’export. Elle comprend un lanceur à seulement 6 roquettes monté sur un châssis de camion 8x8 KamAZ-6350. L’équipage est de 2 hommes (conducteur et chef de pièce). Il dispose du système de contrôle de tir automatisé "ASUNO" couplé à un GPS ainsi que du système d’information et de commandement "NAPP" le reliant aux autres lanceurs et au commandement (liaisons radios ou filaires). Il peut contrôler le tir depuis la cabine du véhicule ou à distance. Le 9A52-4 a l’avantage d’être aérotransportable et plus mobile en tout-terrain. Les roquettes proposées avec le 9A52-4 sont les suivantes : 9M55K, 9M55F, 9M55K1, 9M55K4, 9M55S et 9M528 (cf. détails infra).

9A52-2 Smerch 9A52-2T Smerch 9A52-4 Smerch
CHASSIS
Type MAZ-543M Tatra T816 KamAZ-6350
Configuration 8x8 10x10 8x8
MASSES
en ordre de combat 43,7 t 39,5 t 24,65 t
DIMENSIONS
Equipage 4 3 2
Longueur 12,1 m 12,4 m 11,2 m
Largeur 3,05 m 3,02 m 2,5 m
Hauteur 3,05 m 3,43 m 3,15 m
Garde au sol 0.44 m 0,45 m n.c.
PERFORMANCES
Vitesse maxi 60 km/h 90 km/h n.c.
Autonomie 650 km 850 km n.c.
FRANCHISSEMENT
Tranchée 2.5 m 2 m n.c.
Obstacle vertical 0.78 m n.c. n.c.
Gué 1.1 m 1.25 m n.c.
ARMEMENT
Roquettes de 300 mm 12 12 6
MOTORISATION
Type n.c. Deutz BF8M1015C n.c.
Puissance maxi 518 hp 544 hp n.c.

- roquettes : il existe un nombre important de types de roquettes de 300 mm utilisables par le système Smerch (cf. tableau ci-dessous). D’autres roquettes de 120 km de portée seraient en développement ainsi que des roquettes guidées par satellite GLONASS.

Type Portée Commentaires
9M55K 70 km 72 sous-munitions anti personnel et véhicules légers
9M55K1 70 km 5 sous-munitions anti chars
9M55K4 70 km 25 mines anti chars
9M55F 70 km une tête unique avec 95,5 kg d’explosif
9M55S 70 km Fuel Air Explosive
9M55K5 70-90 km 646 sous-munitions anti chars
9M525 90 km version à portée accrue de la 9M55K
9M526 90 km version à portée accrue de la 9M55K1
9M527 90 km version à portée accrue de la 9M55K4
9M528 90 km nouvelle version à tête unique
9M529 90 km Fuel Air Explosive
90M530 90 km tête pénétrante pour l’attaque des cibles durcies
9M531 90 km 646 sous-munitions anti chars
R-90 70 km équipée d’une caméra de reconnaissance et d’acquisition de cible qui transmet des informations pendant environ 30 minutes
9N174 90 km nouvelle charge thermobarique commercialisée depuis 2008 sur des corps de roquette 9M55S ou 9M529.

- 9A53 Tornado : nouveau projet de développement d’un lanceur unique pour remplacer les systèmes Grad (122 mm), Uragan (220 mm) et Smerch (300 mm) actuels de l’armée russe à l’horizon 2015. Il s’agit d’adopter un nouveau châssis unique qui puisse être soutenu facilement en Russie et qui soit capable de recevoir un nouveau système de lancement compatible avec toutes les roquettes existantes (stockées en grand nombre à travers le territoire russe) ou leurs futures versions améliorées. Des photos des premiers essais avec de nouveaux pods lance-roquettes sont apparues sur Internet en 2009. La variante "Tornado-S" comprend un lanceur 9A53 équipé de 2 pods de 6 roquettes 9M55 de 300 mm du Smerch (12 roquettes au total) tandis que la variante "Tornado-U" comprend le même lanceur 9A53 équipé de 2 pods de 15 roquettes 9M27 de 220 mm de l’Uraguan (30 roquettes au total). Le "Tornado-G" utilise quant à lui des roquettes Grad de 122 mm (2 pods de 24 roquettes chacun). Les essais de qualification du Tornado-G dans l’armée russe doivent s’achever mi 2012 (au lieu de fin 2011 comme initialement prévu). La première commande porterait sur 36 Tornado-G pour 1,16 Mds de roubles.

Le Smerch dans le monde

Pays Nombre Commentaires
Russie 100 à 200 Estimation. Ils équipent au moins deux brigades (à 3 bataillons de 12 véhicules lanceurs) dont une dans le district militaire de Moscou.
Algérie 18 livrés en 1999
Arménie  ? l’Azerbaïdjan a dénoncé la vente de 12 Smerch ukrainiens à l’Arménie en 2011 mais l’acquisition n’a pas été officiellement confirmée.
Azerbaïdjan 18 achetés d’occasion à l’Ukraine en 2005-2006
Biélorussie 40 hérités de l’ex-URSS. Modernisés en 2009-2010 (système de contrôle de tir et autres éléments inconnus).
EAU 6 Une batterie (6 lanceurs + 6 ravitailleurs) commandée en 1996
Géorgie 6 ? Une batterie (6 lanceurs, 6 ravitailleurs et 276 roquettes) vendue d’occasion par l’Ukraine en 2009. A confirmer.
Inde 62+18* 38 commandés en 2005 pour 450 M US$ (livrés en 2007-08) + 24 en 2007 pour 300 M$ (livrables d’ici 2010 pour 300 M$) + 18 en 2008. Porteurs 10x10 Tatra T816.
Koweït 27 livrés en 1995-96
Turkménistan 6 6 commandés en 2008 pour des livraisons en 2008-09
Ukraine 64 96 hérités de l’ex-URSS dont 18 auraient été revendus à l’Azerbaïdjan et 6 à la Géorgie.
Venezuela 12 Commandés en 2009 à crédit. Livrables en 2012.

* en commande

Le Smerch intéresse également d’autres pays dont le Yémen (20 exemplaires dans le cadre d’un package d’armements russes évalué à 1 Mds US$) et le Kazakhstan et l’Arménie. Le Smerch était également en compétition en Indonésie mais c’est finalement l’ASTROS II brésilien qui a été retenu en 2012.

Article

> Mise à jour : janvier 2013
> Date de publication : janvier 2007
> Auteur : redstars.


Le véhicule lanceur 9A52 Smerch.


9A52 Smerch


Un lance roquettes multiple Smerch effectue un tir de roquette de 300mm.


Le véhicule 9T234 Oplot de transbordement de roquettes avec son bras hydraulique (photo : Splav).


Le véhicule lanceur 9A52-2 modernisé (photo : Splav).


Différents modèles de roquettes pour le Smerch (photo : Splav).


Le 9A52-2T Smerch sur chassis Tatra 10x10 (photo : Splav).


Le véhicule de transbordement sur chassis Tatra 10x10 (photo : Splav).


Tir d’un Smerch russe.


Version légère 9A52-4 du Smerch (6 lanceurs au lieu de 12).


Le lanceur 9A52-4 et son véhicule ravitailleur.


Opération de ravitaillement d’un lanceur Smerch russe.


Tirs multiples de Smerch en exercice.


Tornado-S


Tornado-U