Accueil du site > Mer > Articles > Les nouveaux sous-marins russes ne navigueront pas pour la Flotte du (...)

Les nouveaux sous-marins russes ne navigueront pas pour la Flotte du Nord

Les 3 nouveaux SNLE Russes de la classe Borei ne seront pas basés sur la péninsule de Kola. Le commandant en chef de la Marine Russe, l’amiral Vladimir Masorin, a annoncé plus tôt cette semaine, surprenant tout le monde, que tous les 3 seraient destinés à la flotte du Pacifique et basés au Kamchatka.

Les sous-marins de la classe Borei actuellement en construction au chantier Sevmash de Severodvinsk représentent l’avenir des forces nucléaires Russes basées en mer. Le dernier SNLE à avoir rejoint la flotte était le Novomoskovsk - un sous-marin de la classe Delta - lancé par Sevmash en 1992. En d’autres termes, aucun nouveau SNLE n’a été livré à la Marine Russe depuis 15 ans.

Par conséquent, ce nouveau sous-marin de 4è génération est une source importante de prestige pour l’actuelle administration du Kremlin.

Flotte du Pacifique contre flotte du Nord

Le premier des sous-marins de la classe Borei est le Yuri Dolgoruky. Le navire long de 167 m a été lancé le 15 avril dernier et quittera le chantier de Severodvinsk pour sa première navigation à l’automne. Mais, suite à la décision surprise du commandant de la marine Vladimir Masorin, le sous-marin ne se dirigera pas vers les bases de la flotte du Nord sur la péninsule de Kola. Il sera basé sur une base qui doit encore être créée, une toute nouvelle installation sous-marine de la base navale de Vilyuchinsky dans le Kamchatka.

Pendant la Guerre Froide, la plupart des nouveaux sous-marins modernes étaient livrés à la flotte du Nord, avec ses bases sur la côte Arctique entre Mourmansk et la frontière de la Norvège. Les 2/3 de tous les sous-marins Soviétiques appartenaient à la flotte du Nord, les autres à la flotte du Pacifique.

Sous-marins nucléaires contre gaz naturel

La décision de baser les 3 premiers sous-marins de la classe Borei peut être lue comme un changement dans les priorités stratégiques Russes. Même si de tels sous-marins peuvent naviguer dans tous les océans du globe, leur port-base est d’une grande importance dans le jeu stratégique. La flotte du Nord ne recevait pas seulement pendant la Guerre Froide les sous-marins les plus modernes. Ces bases navales obtenaient aussi de meilleures infrastructures et du meilleur matériel que celles situées sur la côte Pacifique. Désormais, cela pourrait changer.

Alors que l’une des plus importantes bases de la flotte du Nord, Vidyaevo, doit faire face à l’ambition du géant Gazprom de construire une usine de gaz naturel liquéfié dans la même baie où tant de sous-marins sont basés aujourd’hui, la base navale de Vilyuchinsky, sur le Pacifique, aura toute la place pour elle seule. Et de plus, Vilyuchinsky aura le plus important budget alloué depuis la Guerre Froide pour une nouvelle installation navale.

9 milliards de roubles pour une nouvelle base navale

Il y aura un système complexe de soutien créé pour eux, ainsi que l’infrastructure nécessaire, ce qui comprend en particulier un système spécial d’approvisionnement en énergie puisque l’eau et la vapeur seront livrées aux sous-marins depuis la côte. Plus de 9 milliards de roubles (256 millions €) ont été affectés sur le budget de l’état pour cet construction, a déclaré cette semaine Vladimir Masorin à Interfax en décrivant le projet de créer le port-base des sous-marins de la classe Borei.

Les sous-marins de la classe Borei sont conçus pour emporter le nouveau missile balistique intercontinental Bulava (SS-NX-30). Chaque sous-marin sera équipé de 12 missiles. Le missile Bulava n’est pas encore prêt à être mis en production et à être déployé. Comme le disant le BarentsObserver le 29 juin, le dernier essai de lancement du missile depuis un sous-marin en mer Blanche a été un succès. Mais les 4 précédents lancement, en septembre, octobre, novembre et décembre de l’an dernier, se sont terminés par des explosions après le lancement.

Les concepteurs du missile Belava soulignent toujours que tous les problèmes seront surmontés et que le nouveau missile balistique sera livré à temps, lorsque le premier sous-marin de la classe Borei, le Yuri Dolgoruky, appareillera de Severodvinsk avant Noël.

Il y a 2 autres sous-marins de la classe Borei en construction au chantier Sevmash, l’Alexander Nevsky et le Vladimir Monomakh. Ils devraient être terminés, dit-on, avant 2010 et seront aussi basés à Vilyuchinsky dans le Pacifique.

Selon les projets de construction navale de la Russie, un total de 8 sous-marins de la classe Borei seront construits. Puisque la Marine Russe construit une toute nouvelle base, avec une infrastructure spécialement adaptée aux besoins des sous-marins de la classe Borei, il est probable que tous les 8 seront basés à Vilyuchinsky. Cependant, il est trop tôt pour tirer dès aujourd’hui une telle conclusion, mais si c’est bien le cas, l’importance stratégique de la péninsule de Kola sera réduite drastiquement dans les années à venir. Les actuels SNLE de la flotte du Nord, des sous-marins de la classe Delta-IV, deviennent vieux et doivent être remplacés.

Article

> Mise à jour : juillet 2007
> Date de publication : juillet 2007
> Initialement publié par Barents Observer.
> Traduction : Le Portail des Sous-marins.


Le "Yury Dolgoruky", premier SNLE de la classe "Borei", sera basé dans la Flotte du Pacifique (photo : pilot.strizhy.info).