Accueil du site > Air & Espace > Articles > L’aviation soviétique en 1983.

L’aviation soviétique en 1983.

Le gigantesque potentiel des forces aériennes soviétiques (et de leurs homologues du Pacte de Varsovie) était vu par l’ OTAN comme une menace majeure sur le front européen. Des centaines de bombardiers, chasseurs et hélicoptères étaient prêts à déferler dans une offensive tous azimuts. Si de nombreux experts occidentaux méprisaient la qualité des appareils soviétiques, personne ne pouvait nier le déploiement colossal d’ appareils. Plus tard, on découvrit que la qualité existait aussi.

Les forces aériennes soviétiques étaient rattachées aux six branches des forces armées : les forces de défense aérienne (VP-VO), les forces de fusées stratégiques (RSVN), les forces terrestres (SV), les forces navales (VMF), les forces aéroportées (VDV) et la plus importante : la force aérienne (VVS). Les VVS comportaient elle-même 4 commandements : l’ aviation à long rayon d’ action ou stratégique (DA), l’ aviation du front (FA), le transport aérien militaire (VTA) et une force de réserve et d’ entraînement. Les forces aériennes étaient stationnées sur tout le territoire soviétique et dans les pays membres du Pacte de Varsovie. Elles étaient subordonnées à différents commandements comme les fameuses 16ème armée aérienne (front Ouest avec son QG à Wunsdorf au sud de Berlin) et 4ème armée aérienne (front nord-ouest avec QG à Legnica)...

Voici l’ ordre de bataille des forces aériennes soviétiques de 1983 tel qu’il était estimé à l’époque :

Les forces de fusées stratégiques (RSVN) disposaient de quelques hélicoptères de liaison (Mi-8) et probablement aussi de postes de commandement aéroporté Mi-9.

Les forces navales (Aviatsiya Voenno Morskogo Flota) comprennaient des bombardiers (100 Tu-22M Backfire, 220 Tu-16 Badger, 40 Tu-22 Blinder), des chasseurs-bombardiers (40 Yak-36 Forger embarqués et 35 Su-17 Fitter), des avions de lutte ASM (50 Tu-142 Bear, 50 Il-38 May, 90 Be-12), 240 hélicoptères de types Ka-25/27/32 et Mi-14, des avions de reconnaissance et guerre électronique (90 Tu-16, 45 Tu-95, 5 Tu-22 Blinder, 10 An-12...), 75 ravitailleurs en vol Tu-16 modifiés et 330 avions et hélicoptères de transport et d’ entraînement (An-12/26, Il-14/18...). L’ AV-MF regroupait alors près de 68 000 hommes.

Les forces terrestres alignaient de très nombreux hélicoptères de transport d’ assaut (1500 Mi-8, Mi-4...), d’ attaque (800 Mi-24) et de transport lourd (400 Mi-6, Mi-26) pour accompagner l’ offensive terrestre, transporter les commandos (Spestnaz) ou réaliser des actions héliportées...

Les forces aéroportées (Vozdushno-Desantnye Voyska) comprennaient des hélicoptères Mi-8 et divers avions de transport (An-2 entre autres). Les VDV faisaient aussi appel aux avions du commandement du transport aérien pour se déployer.

Le transport militaire aérien (Voyenno-Transportnaya Aviatsiya) disposait d’ avions de transport (environ 600) de tous types : lourds (55 An-22), moyens (175 Il-76, 375 An-12), légers (An-2...) et d’ hélicoptères aptes à remplir tout type de mission en cette période de Guerre Froide.

L’ aviation à long rayon d’ action ou stratégique(Frontovaya Aviatsaya) regroupait les bombardiers stratégiques et appareils de reconnaissance stratégique. Ses 100 000 hommes mettaient en oeuvre des bombardiers (100 Tu-95 Bear, 43 Mya-4 Bison, 220 Tu-16 Badger, 125 Tu-22 Blinder, 110 Tu-22M Backfire), des ravitailleurs en vol (30 Bison, 18 Tu-16), des avions de reconnaissance (4 Tu-95, 15 Tu-16, 15 Tu-22 Blinder C) et des avions de guerre électronique (90 Tu-16 Badger H/J). Une formidable force de frappe !

L’ aviation du front (Frontovaya Aviatsiya) disposait de 365 000 hommes. Elle mettait en oeuvre des avions d’ attaque Mig-21 (100), Mig-27 (650), Su-7 (150), Su-17 (650), Su-24 (800), Su-25 (75). Les chasseurs étaientt des types Su-15 (500), Mig-21 (500), Mig-23 (1750), Mig-25 (60). Les nouveaux Mig-29 et Su-27 commencaient à les remplacer. 640 appareils de reconnaissance (150 Mig-25R, 130 Mig-21R, 200 Yak-28, 160 Su-17) complètaient le tout.

Article

> Mise à jour : août 2006
> Date de publication : septembre 2001
> Auteur : Redstars.



L’ intercepteur Tu-128 Fiddler est aussi gros qu’ un bombardier moyen.


Mig-23UB.


Un Tu-126 Moss en patrouille.