Accueil du site > Mer > Articles > L’existence d’un sous-marin russe secret dévoilée par inadvertance

L’existence d’un sous-marin russe secret dévoilée par inadvertance

Les autorités municipales de Sarov, dans la région de Nizhny Novgorod, ont accidentellement révélé des détails concernant le dernier sous-marin Russe en publiant sur leurs site Internet le compte-rendu d’une réunion avec son commandant. Le très grand secret qui entoure le sous-marin suggère qu’il s’agit d’une expérience unique de la part des scientifiques et des militaires.

Le 6 septembre, le site Internet officiel de la ville de Sarov rapportait la visite en ville du commandant du sous-marin Sarov, le capitaine de 1er rang Sergey Kroshkin. Dans le texte, il était indiqué que le Sarov était encore en chantier à Severodvinsk mais que “le commandant en chef de la marine avait fixé l’objectif de terminer la construction d’ici la fin de l’année.” Le numéro du projet était indiqué (20120) ainsi que ses caractéristiques techniques et tactiques. Ces données montrent que le nouveau sous-marin est très ressemblant au sous-marin diesel du projet 877 Paltus, mais son déplacement est plus important (3950 tonnes contre 3050).

Le 11 septembre, cette information a disparu du site, mais elle avait déjà été reprise par la presse locale. Le représentant du service de presse de la Marine Russe, Alexander Smirnov, a déclaré à Kommersant qu’il “ne savait rien” à propos du projet 20120. Kommersant a contacté le chantier naval Zvezdochka et Northern Machine Building Enterprise (Sevmash) à Severodvinsk pour des commentaires sur le sous-marin. Un porte-parole de Zvezdochka a déclaré qu’aucun nouveau sous-marin n’était construit là-bas. Sevmash a refusé de répondre aux questions de Kommersant. Le bureau d’études Rubin, principal concepteur des sous-marins Russes, a aussi refusé de confirmer ou de démentir sa participation au projet 20120.

Le secret qui entoure le nouveau projet a provoqué la surprise. Au cours des dernières années, tout ce qui touchait à la construction navale était largement couvert par les journaux. Non seulement les lancements de nouveaux navires sont devenus des événements importants, mais des opérations purement techniques comme le transfert du sous-marin Yury Dolgoruky du hall de construction au bassin l’ont été aussi. Les responsables parlent librement des numéros de projet, des noms et d’autres détails avec les journalistes.

Une explication avancée mardi sur un forum Internet était que le projet expérimental 20120 est destiné à essayer une technologie unique — l’installation d’un réacteur nucléaire sur un sous-marin diesel comme source de secours d’alimentation en énergie. Des expériences similaires avaient été conduites sous l’Union Soviétique. En 1985, un sous-marin diesel B-68 avait été équipé d’un réacteur nucléaire VAU-6 d’une capacité de 600 kW, ce qui permettait au sous-marin de rester plus longtemps en plongée.

Au chantier Krasnoe Sormovo, qui avait construit le premier sous-marin diesel-nucléaire Soviétique, on a répondu à Kommersant qu’ils n’avaient aucune information sur le projet 20120. Le directeur technique du chantier, Alexander Tsepilov, a cependant déclaré que la coque inachevée du sous-marin expérimental Sargan, commencée à la fin des années 80, avait été envoyée en 2006 à Sevmach. Il est possible que le projet 20120 ait été construit à partir du Sargan. Il n’y avait aucune coque de sous-marin diesel à Sevmash. Ce chantier est spécialisé depuis les 45 dernières années dans les sous-marins nucléaires, à l’exception de 2 sous-marins diesel du projet 636M livrés en 2005 à la Marine Chinoise.

La finition du Sargan est confirmée par le rapport annuel 2005 de Krasnoe Sormovo dans lequel, entre autres, la “réalisation d’un appareil de hissage de mâts pour la commande Sargan” dont la livraison était prévue pour 2006, est mentionnée.

Plusieurs pays travaillent sur la modernisation de sous-marins diesel pour créer un sous-marin bon marché avec l’autonomie d’un couteux sous-marin nucléaire. L’Allemagne a eu le plus de succès pour l’instant, construisant depuis 2000 des sous-marins U-212A avec des moteurs anaérobies (qui n’ont pas besoin de l’air de l’atmosphère). Ces sous-marins peuvent rester en plongée pendant 20 jours. Des sous-marins diesel classiques ne peuvent rester en plongée plus de 4 à 5 jours.

Il est possible que les scientifiques Russes aient décider en réaction de reprendre le programme pour installer un mini-réacteur à bord d’un sous-marin diesel.

Une seconde possibilité est que le sous-marin testerait un nouveau réacteur nucléaire. Cette éventualité était mentionnée pour la première fois dans l’édition de février dernier de Nizhegorodoskaya delovaya gazeta consacrée à l’anniversaire de l’Afrikantov Experimental Heavy Equipment Design Bureau, le principal concepteur des réacteurs nucléaires pour sous-marins. Un article indique que le bureau a, l’an dernier, “développé un projet pour le nouveau sous-marin nucléaire Kalitka, sur lequel un nouveau système de génération de vapeur, le Phoenix KTP-7I, a été installé.” Il est possible que le mystérieux projet 20120 soit en relation avec le tout aussi mystérieux projet Kalitka.

Le bureau d’étude à Nizhny Novgorod n’était pas surpris par les questions de Kommersant concernant le 20120. L’assistant au bureau du directeur Evgeny Kusmartsev a remarqué que “les réacteurs des sous-marins peuvent intéresser les services Américains de renseignement, mais pas vous,” et a renvoyé les questions vers le service de presse de Rosatom. Cette agence a renfusé de faire tout commentaire.

Remarque : Le site Internet miroir de la ville de Sarov donne plus de détails sur le sous-marin :
- dimensions : 72,6 х 9,9 m,
- diamètre 7 m,
- déplacement : 2300 (surface) / 3950 tonnes (plongée),
- immersion maximale : 300 m,
- vitesse : 10 (surface) / 17 noeuds (plongée). автономность 45 суток.

Article

> Mise à jour : septembre 2007
> Date de publication : septembre 2007
> Initialement publié par Kommersant.
> Traduction : Le portail des sous-marins.


Le site Internet de la mairie de Sarov où l’existence du sous-marin a été révélée (photo : Kommersant)