Accueil du site > Air & Espace > Articles > Bear, Bear, Bear !

Bear, Bear, Bear !

Lors de son discours de cloture de l’exercice russo-chinois "Mission de Paix 2007", le président russe Vladimir Poutine avait annoncé officiellement "la reprise des patrouilles de l’aviation stratégique russe de manière permanente", des vols qui avaient été suspendus en 1992 suite à la chute de l’URSS. Dès le 17 août 2007, une vingtaine d’appareils russes dont 14 bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95MS décollaient de 7 bases russes pour de longues patrouilles... Depuis cette annonce, les Tu-95 Bear russes ont régulièrement l’occasion de "rencontrer" les tout derniers intercepteurs et chasseurs occidentaux près des côtes européennes, nord-américaines ou au milieu des océans atlantique, pacifique, indien... Redstars vous livre quelques unes de ces photos mélant le vieux Tu-95 Bear aux nouveaux F-22 Raptor et EF-2000 Typhoon ou aux "plus classiques" F-18 Hornet et F-15C...

Dernière rencontre en date, celle de deux Tu-95MS Bear russes venus tourner autour du porte-avion américain USS Nimitz (CVN 68) le 9 février 2008 dans le Pacifique Ouest au sud du Japon. Alors que l’un d’entre eux est passé à deux reprises au-dessus du Nimitz à basse altitude (2 000 pieds soit 600 mètres), l’autre s’est contenté de faire des cercles autour du groupe aéronaval. Les deux bombardiers ont été interceptés et accompagnés par des F/A-18 du Nimitz qui avaient été lancés du porte-avions lorsque les deux bombardiers étaient arrivés à 500 miles (800 km) du groupe aéronaval. Ce genre de pratique, courante du temps de la guerre froide, s’était faite beaucoup plus rare depuis la chute de l’URSS. Mais l’US Navy considère qu’il ne s’agit pas d’une provocation et que les russes ne faisaient que montrer leurs ailes. Aucune protestation officielle n’a été faite tout comme du temps de la guerre froide. Par contre, le Japon a officiellement protesté contre la violation de son espace aérien car l’un des bombardiers russes serait passé au-dessus de l’archipel d’Izu, au large de Tokyo. Il aurait passé trois minutes dans l’espace aérien japonais selon les forces japonaises d’autodéfense qui avaient alors mobilisé pas moins de 24 avions dont des chasseurs F-15 et des avions radar AWACS ! La Russie affirme de son côté avoir respecté les lois internationales et que son Tu-95 n’avait pas violé l’espace aérien japonais.

D’autres rencontres ont eu lieu régulièrement le long des côtes norvégiennes et britanniques donnant l’occasion aux chasseurs de l’OTAN, F-16, EF-2000 Typhoon et Tornado en tête, de réaliser des interceptions... et de prendre quelques photos ! Tout comme les russes n’ont pas du se priver de photographier les intercepteurs venus à leur rencontre le long des côtes européennes mais aussi canadiennes et américaines ou près de l’ile de Guam dans l’océan indien... Ils ont notamment pu rencontrer des F-22A Raptor ou F-15 Eagle. La première interception non simulée par un F-22 eut ainsi lieu le 22 novembre 2007 face à un Bear au-dessus de l’Alaska.

Article

> Mise à jour : février 2008
> Date de publication : février 2008
> Auteur : redstars.
> Photos : US Navy, US DoD, USAF, UK MoD.