Accueil du site > Air & Espace > Articles > MAKS 2009 : les nouveaux radars et missiles russes

MAKS 2009 : les nouveaux radars et missiles russes

Outre l’acquisition de 64 nouveaux chasseurs de Sukhoï, la force aérienne russe a annoncé à l’occasion du salon aéronautique MAKS 2009 avoir signé un contrat de 6 milliards de roubles (190 M US$) avec la firme "Tactical Missiles Corporation" pour la fourniture d’ici 2 ans de 14 nouveaux types d’armes aéroportées capables d’engager des cibles aériennes, navales et terrestres. Elles équiperont notamment les Su-35 et Mig-31BM modernisé. Les modèles précis (1) n’ont pas été révélés mais l’industrie russe présentait à MAKS 2009 ses tous derniers modèles air-air et air-surface dont les RVV-SD, RVV-MD, Kh-59MK2, Kh-35UE et Kh-31PK. NIIP présentait aussi pour la première fois le radar AESA du futur chasseur de 5ème génération PAK-FA.

Le nouveau radar AESA russe

Si le futur chasseur russe de cinquième génération PAK-FA (ou T-50) de Sukhoï n’a pas été dévoilé lors du salon MAKS 2009, son radar a par contre été dévoilé par le bureau d’études NIIP qui a obtenu de justesse l’autorisation de le présenter pour la première fois. Ce radar à antenne électronique active fonctionne en bande X et contient environ 1 500 modules émetteurs/récepteurs. Il serait capable de suivre au moins 30 cibles et d’en engager au moins 8 simultanément selon son constructeur.

Les essais en vol de ce radar doivent débuter en 2010. Un coût unitaire de série de moins de 10 M US$ a déjà été avancé ainsi qu’une capacité de production annuelle d’au moins 50 radars par an.

Les nouveaux missiles air-air russes : RVV-SD et RVV-MD

Le bureau d’études Vympel, qui fait partie du holding "Tactical Missile Corporation" a dévoilé au salon MAKS 2009 ses nouveaux missiles air-air RVV-SD et RVV-MD, des versions améliorées des R-77 (AA-12 Adder) et R-73 (A-11 Archer), en attendant d’autres missiles entièrement nouveaux qui seraient développés en secret. TMC donne ainsi un bon coup de jeune à ses deux produits phares datant des années 1980-1990, qui n’avaient pas été modernisés depuis faute de moyens financiers, tout en préparant l’avenir. Les RVV-SD et RVV-MD sont déjà proposés à l’Inde sur Mig-35 dans le cadre de l’appel d’offres MRCA pour 126 appareils. S’ils semblent avoir été développés pour l’export, il n’est pas exclu non plus qu’ils soient également achetés par la force aérienne russe pour ses nouveaux chasseurs Su-27SM, Su-30M2, Su-35 et Mig-29/35 voire le PAK-FA. Les RVV-SD et RVV-MD seraient en effet adaptés à un emport en soute interne...

Le missile air-air moyenne portée à guidage radar actif R-77 (Article 170), et sa version export RVV-AE, est un "équivalent" de l’AMRAAM américain ou du MICA EM français. La nouvelle version développée par Vympel se déclinerait en fait en deux variantes pour la Russie (Article 170-1) et l’export (RVV-SD). Plus lourd et plus long que le R-77, le RVV-SD aurait un meilleur autodirecteur radar et une portée allongée de plus de 30 km grâce à une meilleure aérodynamique. Il n’a par contre pas été remotorisé.

Missile Poids Longueur Portée
R-77 (Article 170) / RVV-AE 175 kg 3,6 m > 80 km
R-77 (Article 170-1) / RVV-SD 190 kg 3,71 m > 110 km

Le missile air-air courte portée à guidage IR R-73 est quant à lui l’équivalent du "Sidewinder" américain ou du MICA IR français. La version modernisée RVV-MD se distingue par un nouvel autodirecteur IR qui serait capable de verrouiller une cible jusqu’à 20 km de distance. L’angle de détection est aussi porté à ±60°. Enfin, le RVV-MD aurait une meilleure résistance aux contre-mesures et une durée de vie supérieure (6 heures sous avion contre 70 minutes seulement pour le R-73 de base). A noter que le RVV-MD pourrait être dérivé du projet K-74 qui avait été présenté par Vympel en 1997 mais n’avait apparement pas connu de suite.

Missile Poids Longueur Portée
R-73 105 kg 2,9 m 20 km
R-73 / RVV-MD 106 kg 2,92 m 30 km

Pour le futur, Vympel et TMC travailleraient sur de nouveaux armements dont peu de détails sont connus. On évoque notamment un successeur du R-73 désigné K-30, dont le développement aurait commencé dans les années 1990, ainsi qu’un successeur du R-77 désigné "Article 180". Vympel aurait en outre indiqué à MAKS 2009 qu’il travaillait sur un missile à longue portée (> 200 km) sans préciser lequel. Il pourrait s’agir du K-37 développé pour l’intercepteur modernisé Mig-31BM ou du K-100 qui serait développé pour le Su-35, voire d’une nouvelle arme...

Les nouveaux armements air-sol russes : Kh-59MK2 et Kh-35UE et Kh-31PK

Le bureau d’études Raduga a présenté à MAKS 2009 son nouveau missile de croisière Kh-59MK2 qui serait sur le point de débuter es essais en vol. Il est basé sur le missile anti-navire Kh-59MK à guidage radar. Le Kh-59MK2 dispose d’un système de guidage inertiel et satellite (GPS américain et/ou GLONASS russe) ainsi que d’une capacité de suivi de terrain et de reconnaissance de cible. Si le premier mode permet de changer de trajectoire et de cible en vol, le second permet une grande discrétion (pas d’émissions électroniques) quand il est utilisé seul. De plus, le Kh-59MK2 peut voler à seulement 50 mètres du sol pour plus de discrétion. Sa portée serait de 285 km et son écart circulaire probable (ECP) de 3 à 5 mètres. Les prospects export d’un tel missile sont réduits par la nécessité de disposer de cartographies satellites précises que seuls des pays disposant de satellites de reconnaissance peuvent s’offrir. On peut donc penser à la Chine (pour qui le Kh-59MK avait été développé) et à l’Inde (le Kh-59MK2 était présenté devant un Mig-35 à MAKS 2009).

Une nouvelle version du missile anti-navire Kh-35 (AS-20 Kayak/SS-N-25 Switchblade) était également présentée : le Kh-35UE. Son nouveau moteur lui permet de doubler sa portée à 260 km tandis que son nouvel autodirecteur radar actif/passif permet d’engager une cible jusqu’à 50 km de distance. Le Kh-35UE se décline en versions aéroportée et navale.

La Russie présentait aussi à MAKS 2009 une nouvelle version du missile Kh-31 : le Kh-31PK. La famille Kh-31 (AS-17 Krypton) comprend déjà le missile anti-navire Kh-31AD (160 km de portée) et le missile anti-radar Kh-31PD (250 km). Le nouveau Kh-31PK est également un missile anti-radar mais il est plus petit et moins lourd (715 kg). Il est donné pour "plus efficace" grâce à une nouvelle fusée de proximité et une nouvelle charge. Le Kh-31PK peut notamment équiper les avions de combat Su-30MK, Su-35, Mig-29K/KUB et MiG-35.

Enfin, notons qu’un missile air-sol Kh-38M (40 km de portée) était exposé devant le premier Mig-29KUB indien et qu’il serait également proposé à l’Inde sur Mig-35. Il s’agit du successeur des Kh-25 et Kh-29 développé depuis les années 1980-90 mais sans client de lancement connu à ce jour.

NOTES :
(1) les missiles anti-navires Kh-35 et anti-radars Kh-31 feraient partie du lot selon certaines sources.

Article

> Mise à jour : octobre 2009
> Date de publication : septembre 2009
> Auteur : Redstars.


RVV-MD (Vitaly V Kuzmin)


RVV-SD (Vitaly V Kuzmin)


Le radar AESA dévoilé par NIIP à MAKS 2009 pour le PAK-FA (Miroslav Gyurosi)


Kh-59MK2


Kh-35UE (Vitaly V Kuzmin)


Kh-31PK (Vitaly V Kuzmin)


Kh-38M