Accueil du site > Air & Espace > Fiches > PAK-FA (T-50)

PAK-FA (T-50)

Historique

Le PAK-FA ("Perspektivnyi Aviatsionnyi Kompleks Frontovoi Aviatsy" pour "Futur Système d’Avion de l’Aviation du Front") est un avion de combat multirole de cinquième génération développé par Sukhoï depuis 2002 pour équiper la force aérienne russe à l’horizon 2015-17. Il est aussi désigné T-50. A l’origine, ce chasseur bimoteur "lourd" ne devait succéder qu’au Su-27, la firme RSK Mig étant chargée de développer un chasseur de 5ème génération monomoteur "léger" pour succéder au Mig-29. Les budgets limités de R&D auront eu raison de ce second projet et le PAK-FA remplacera les deux types d’appareils. Le projet de Sukhoï aurait été finalisé en 2004 et dévoilé officiellement en 2006 en vue d’un premier vol initialement prévu en 2007. Le programme a néanmoins connu de nombreux retards.

L’Inde a été associée au programme à partir d’octobre 2007 suite à la signature d’un pré accord de co-financement et co-développement d’une version adaptée à ses besoins. Un contrat russo-indien pour la première phase d’étude et de design a été signé en décembre 2010 entre Rosoboronexport, Sukhoï et HAL. Des échanges d’ingénieurs entre la Russie et l’Inde ont eu lieu en janvier 2012 dans ce cadre là. Un nouveau contrat doit suivre en 2013 pour la phase de R&D. Le coût total du développement du PAK-FA est estimé à 12 Mds US$. L’Inde en financerait 50% et participerait au développement à hauteur de 30%.

4 prototypes du PAK-FA ont été construits par les usines NAPO et KnAAPO entre 2007 et 2012. Plusieurs technologies du PAK-FA avaient aussi pu être testées sur le démonstrateur Su-47 avant que le premier prototype du PAK-FA ne réalise ses premiers essais au sol en extérieur le 24 décembre 2009 et son premier vol le 29 janvier 2010. Les 3 suivants ont réalisé leurs premiers vols respectifs les 3 mars 2011, 22 novembre 2011 et 12 décembre 2012. A cette date, un total d’environ 200 vols d’essais avaient déjà été réalisés avec l’ensemble des prototypes. Les essais étatiques doivent quant à eux commencer en mars 2013 et impliquer à terme 8 prototypes.

Le PAK-FA est un monoplace bimoteur caractérisé par sa furtivité (design, matériaux composites, armements en soute, détection et poursuite de cible passives via l’optronique secteur frontal), sa capacité à voler en super croisière et à opérer à partir de pistes courtes ainsi que son système d’arme évolué. Il disposera de 2 nouveaux réacteurs de 16 tonnes de poussée unitaire développés par NPO Saturn. Dans l’attente de ce nouveau moteur encore en développement, les prototypes du PAK-FA seront motorisés par des 117S de 14,5 à 15 tonnes de poussée déjà utilisés sur le Su-35. L’avionique et les équipements embarqués du PAK-FA sont vraisemblablement dérivés de ceux du Su-35 eux aussi. Des équipements informatique dernier cri, une "intelligence artificielle" et une liaison de données ont été évoqués pour diminuer la charge de travail du pilote. Le radar du PAK-FA a quant à lui été dévoilé au salon MAKS 2009 par NIIP. Il s’agit d’un radar à antenne électronique active fonctionnant en bande X. Il contient environ 1 500 modules émetteurs/récepteurs et serait capable de suivre au moins 30 cibles et d’en engager au moins 8 simultanément. Son coût unitaire de série est annoncé pour moins de 10 M US$.

L’armement du PAK-FA devrait être emporté sur 16 points d’emport dont 8 en soute pour conserver sa furtivité, au moins dans les premières phases d’un conflit. Le missilier russe "Tactical Missiles Corporation" a fait savoir fin 2010 qu’il était en charge du développement de l’ensemble des armements air-air et air-sol de précision devant équiper le PAK-FA. Il disposera notamment de missiles air-air courte, moyenne et longue portées. Il pourrait s’agir des nouvelles versions RVV-SD et RVV-MD des missiles air-air moyenne portée R-77 et courte portée R-73 dévoilées au salon MAKS 2009 ou de nouveaux missiles en cours de développement pour leur succéder ("Article 180" et K-30 ?). Le missile longue portée (> 200 km) évoqué par le missilier pourrait être le K-37 ou le K-100 encore en développement. La panoplie d’armements air-sol du PAK-FA comprendrait quant à elle l’ensemble des bombes et missiles guidés russes.

Si le PAK-FA se veut la seule alternative de chasseur de cinquième génération face aux F-22 Raptor et F-35 (JSF) américains, on peut néanmoins émettre quelques doutes sur la capacité de l’industrie russe à rivaliser avec l’industrie américaine en termes de systèmes d’information et de communications. Le F-22 et le F-35 représentent en effet ce qui se fait de mieux en matière de fusion des informations. En terme de furtivité, les travaux russes pourraient désormais atteindre le niveau américain mais Moscou pourra-t-il financer la production en série de technologies aussi couteuses que les matériaux absorbants ? Le PAK-FA pourrait par contre s’avérer beaucoup plus maniable que ses homologues américains en combat aérien rapproché et ne devrait pas pâlir de ses performances en matières de performances radar et optroniques ou de ses armements. Sa capacité à opérer à partir de pistes courtes (voire de terrains non préparés), si elle s’avère réaliste, pourrait être également un atout intéressant.

Versions

- PAK-FA russe : monoplace adapté aux besoins russes.

- FGFA (PAK-FA indien) : biplace adapté aux besoins indiens avec des dimensions, ailes, systèmes de contrôle de vol, systèmes embarqués et radar différents.

- PAK-FA navalisé : une version navalisée du PAK-FA (renforcement du train d’atterrissage, crosse d’appontage, protection contre la corrosion, voire ailes repliables) a déjà été évoquée à la fois pour les besoins russes et indiens. Les deux pays ambitionnent en effet de disposer de plusieurs porte-avions chacun à l’horizon 2015-30.

PAK-FA
DIMENSIONS
Longueur 22 m
Hauteur 5,45 m
Envergure 14.2 m
MASSES
à vide 18.5 t
normale au décollage 26 t
maxi au décollage 37 t
charge militaire (interne) 2.26 t
charge militaire (maxi interne+externe) 7.5 t t
carburant 10.3 t
PERFORMANCES
vitesse maxi (haut) 2100 km/h (Mach 2)
vitesse maxi (bas) n.c.
plafond 20 000 m
RA 4000 à 5000 km
Facteurs de charge 10-11 G
MOTORISATION
nombre 2
type 117S
poussée unitaire 16 t
ARMEMENTS
canon n.c.
air air n.c.
air surface n.c.

NB : les caractéristiques exactes du PAK-FA n’étant pas connues, la tableau ci-dessus reprend les estimations du site Warfare.ru généralement bien informé ainsi que les informations parues dans la presse russe.

Le PAK-FA dans le monde

La Russie devrait recevoir ses premiers PAK-FA en 2016 au mieux tandis que l’Inde recevrait les siens vers 2020-2022. Les cibles d’acquisition annoncées sont d’environ 250 pour la Russie et 200 à 300 pour l’Inde. La Russie commanderait ses 10 premiers PAK-FA de pré série en 2013 et les 60 suivants de série en 2016 selon des déclarations de juillet 2010 du vice-ministre russe de la défense Vladimir Popovkin. L’Inde passerait quant à elle sa première commande en 2017.

La Russie étant toujours à la recherche de nouveaux financements, d’autres partenaires pourraient être appelés à se joindre au programme. La Russie semble néanmoins refuser de modifier son design à ce stade de développement, seules des adaptations pouvant être proposées comme c’est le cas avec l’Inde. Un accord avec le Brésil a été annoncé en 2008 mais rien n’a filtré depuis (effet d’annonce de Moscou pour soutenir l’exportation de son Su-35 ?).

Le PAK-FA pourrait en outre être exporté à terme vers les pays partenaires de la Russie en Asie, Moyen-Orient et Amérique du Sud ; son principal atout étant à priori un prix unitaire bien inférieur à celui du F-22 voire du F-35. Il est en effet annoncé autour de 100 M US$.

Article

> Mise à jour : mai 2013
> Date de publication : décembre 2009
> Redstars.


Radar AESA du PAK-FA dévoilé par NIIP au salon MAKS 2009.


PAK-FA


PAK-FA


Premier vol du PAK-FA (photo : Sukhoï)


PAK-FA (photo : Kommersant)


Prototype du PAK-FA l’atterrissage (photo : pilot.strizhi.info)


PAK-FA (photo : Kommersant)


PAK-FA (photo : Kommersant)


PAK-FA (photo : RIA Novosti).


PAK-FA au sol (photo : pilot strizhy info)


PAK-FA en essais en vol (photo : pilot strizhy info)


Premier vol du 4ème prototype du PAK-FA en décembre 2012 (photo : OAK).


4ème prototype du PAK-FA (T-50-4) vu en décembre 2012 (photo : Sukhoï).


Prototype T-50-4 (photo : Sukhoï).