Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Ka-27 / Ka-29 / Ka-31

Ka-27 / Ka-29 / Ka-31

Historique

L’hélicoptère Ka-27PL Helix a été développé à partir de 1969 par le bureau d’études Kamov afin de remplacer le Ka-25 Hormone dans les missions de lutte anti sous-marine (ASM) embarquée tout temps. Le premier prototype, initialement désigné Ka-252, a effectué son premier vol complet le 24 décembre 1973. Il a été officiellement accepté par la Marine russe sous la désignation Ka-27 en avril 1981 après 8 ans d’essais et d’améliorations.

L’usine de Kumertau (appartenant aujourd’hui au holding Oboronprom) a été chargée de la production de l’ensemble des hélicoptères de la famille Ka-27. A partir de son entrée en service en 1981-82, le Ka-27PL est devenu le principal hélicoptère ASM embarqué à bord des navires de la flotte soviétique puis russe. Il équipe à la fois les destroyers de lutte ASM, les croiseurs et les porte-aéronefs. Le Ka-27 est également déployé sur les bases navales russes pour les missions ASM et de sauvetage. Les Ka-27 opèrent généralement par paire (hunter / killer) jusqu’à 1 000 km de leur base.

Les dimensions du Ka-27PL sont compactes et quasi inchangées par rapport au Ka-25 afin de pouvoir rentrer dans les mêmes hangars. Les 2 rotors coaxiaux sont repliables. Le Ka-27 est par contre 50% plus lourd que le Ka-25 tandis que ses 2 moteurs Klimov TV3-117 sont plus puissants (2200 ch) et son système de contrôle de vol plus perfectionné. L’équipage est de 3 hommes : pilote, navigateur et opérateur ASM. Ce dernier met en œuvre le système de mission composé de 36 bouées acoustiques, d’un sonar trempé, d’un radar, d’un détecteur d’anomalies magnétiques et de l’armement (grenades ASM ou torpilles ou roquettes ASM). Des flotteurs gonflables sont installés de part et d’autre du fuselage pour les amerrissages d’urgence.

Le Ka-27 a été décliné en différentes versions spécialisées : sauvetage (Ka-27PS), transport d’assaut (Ka-29) et alerte aérienne avancée (Ka-31). Il existe également une version civile : le Ka-32. Voir détails ci-après.

Au total, 268 Ka-27 et Ka-28 (sa version export dégradée) ainsi que 59 Ka-29 auraient été produits. La production pour la Russie s’est achevée en 1991 tandis qu’elle a repris par petits lots pour l’export entre 1999 et 2009. La production en série du Ka-31 a quant à elle commencé en 1999 pour l’export avec de premières livraisons à partir de 2002. Le Ka-31 était toujours en production en 2011, y compris pour la Russie.

La Marine russe disposerait encore aujourd’hui de 87 hélicoptères de la famille Ka-27 dont 56 Ka-27PL/PS, 28 Ka-29 et 3 Ka-31. L’Ukraine dispose quant à elle de 16 Ka-27 eux aussi hérités de l’ex-URSS. Hors de l’ex-CEI, le Ka-28 équipe notamment la Chine, le Vietnam, l’Inde et la Syrie. Le Ka-31 équipe quant à lui les marines chinoise et indienne pour assurer le gué aérien embarqué à partir de leurs porte-aéronefs respectifs.

Depuis les années 1990-2000, la Russie a étudié plusieurs solutions de modernisation pour ses Ka-27 mais aucune n’a encore dépassé le stade du prototype. Elle a notamment envisagé d’allonger leur durée de vie de 10-15 ans, de moderniser leur suite ASM avec une version allégée de celle des avions de patrouille maritime Il-38 modernisés (Sea Novella), de moderniser leur avionique, de les équiper de moteurs plus puissants ou encore de les doter d’un nouveau radar de veille aérienne et navale Kopyo-A (250 km de portée), voire de missiles anti-navires Kh-35. Un prototype de Ka-27M modernisé incorporant tout ou partie de ces éléments était en essais dans la Flotte du Nord en octobre 2012. En septembre 2012, Oboronprom a par ailleurs signé un accord avec Ramenskoye Design Company pour moderniser les systèmes de navigation et pilotage des Ka-27/28, Ka-27PS, Ka-29 et Ka-31 avec de nouveaux équipements numérisés (cockpit tout-écran, architecture électronique ouverte...) dérivés de ceux des hélicoptères de combat Ka-52. La cible russe serait de 70 Ka-27M et Ka-29M modernisés. A noter aussi que la production de cellules neuves pourrait être envisagée plutôt que de moderniser les anciens Ka-27 et Ka-29. A suivre...

Versions

- Ka-27PL Helix-A : version ASM entrée en service en 1981-82. La suite de lutte ASM comprend des lance-bouées acoustiques (36), un sonar trempé VGS-3 "Ros-V", un détecteur d’anomalies magnétiques (optionnel) ainsi qu’un radar de surveillance sur 360° "Osminog". Un brouilleur IR et des lance-leurres IR/EM en options assurent l’autoprotection de l’hélicoptère. La baie ventrale emporte soit 36 bouées acoustiques soit l’armement. Ce dernier comprend soit 1 torpille (modèles AT-1M, VTT-1, UMGT-1 Orlan, APR-2 Yastreb-M, APR-2 ou APR-3) soit 8 grenades anti sous-marines PLAB-250-120.

- Ka-27PS Helix-D : version de recherche et sauvetage (SAR) avec radar de recherche sur 360°, treuil de 300 kg et réserves de nourriture, eau et équipements médicaux mais sans les équipements de lutte ASM du Ka-27PL. Le Ka-27PS embarque aussi un radeau de sauvetage gonflable pouvant être largué en vol. L’équipage est de 3 hommes et l’endurance maxi de 5 heures.

- Ka-27PV : variante armée du Ka-27PS développée pour les garde-frontières russes.

- Ka-27M : version modernisée du Ka-27 avec une nouvelle avionique numérisée, une suite ASM modernisée et un nouveau radar (périmètre exact pas encore connu). Un prototype est actuellement en essais dans la marine russe.

- Ka-28 : version export du Ka-27 ayant effectué son premier vol en 1982. Equipements "dégradés" par rapport à la version russe (moteur, IFF, radios, etc.).

- Ka-29TB Helix-B : version de transport et d’appui entrée en production en 1977 pour l’infanterie de marine russe. Elle équipait notamment les navires amphibies russes Projet 1174 Ivan Rogov (aujourd’hui retirés du service) et embarquera à bord des futurs BPC russes (8 par batiment). Le Ka-29 se distingue du Ka-27 par un cockpit agrandi (en 3 parties vitrées plates au lieu de 2 incurvées sur le Ka-27) et blindé, des blindages sur les parties vitales de l’hélicoptère (moteur), son camouflage, son optronique sous le nez et ses armements. Ces derniers comprennent une mitrailleuse frontale de 7,62 mm (type Gatling à 4 tubes) et des pylônes latéraux pouvant recevoir des paniers lance-roquettes de 57 mm, des pods canon de 30 mm, des bombes classiques et jusqu’à 8 missiles anti-chars AT-6 Spiral. La charge militaire totale est de 2 tonnes. L’équipage reste de 3 hommes (pilote, co-pilote pouvant mettre en œuvre la mitrailleuse, opérateur du système d’arme). Jusqu’à 16 fantassins peuvent embarquer dans le compartiment arrière. Alternativement, le Ka-29 peut embarquer 2 tonnes de matériels en cabine ou 10 blessés (dont 4 sur civières). Il est également capable de transporter 4 tonnes sous élingue.

- Ka-29M : version modernisée du Ka-29. Périmètre et état d’avancement du programme inconnus.

- Ka-31 : hélicoptère d’alerte aérienne avancée (AEW) développé à partir de 1980 sur la base du Ka-29 ; initialement sous la désignation Ka-29RLD. Il met en œuvre le radar rotatif E-801 Oko capable de détecter sur 360° jusqu’à 20 aéronefs (à 100-150 km de portée) et navires de surface (jusqu’à 250 km). Les informations traitées automatiquement sont affichées sur la console du navigateur et transmises en simultané aux navires amis et/ou postes de commandement à terre par une liaison de données (jusqu’à 150 km de portée). Le radar de forme plate est replié sous le fuselage lorsqu’il n’est pas mis en œuvre. Lors de son utilisation, le train d’atterrissage est rétracté pour ne pas gêner la détection. En mission, le Ka-31 vole entre 1500 et 3500 mètres de hauteur. L’équipage est réduit à 2 hommes sur le Ka-31. Le prototype du Ka-31 aurait effectué son premier vol en 1986 ou 1987 suivi des essais étatiques qui ont duré de 1988 à 1996 en Russie. La production n’a été lancée qu’en 1999 pour la marine indienne faute de budget côté russe à cette époque.

- Ka-31P : version russe de série du Ka-31 dont le premier exemplaire a été livré en 2012. Se distingue sans doute des Ka-31 export par ses équipements. La possibilité de décliner une variante de surveillance terrestre du Ka-31 pour la force aérienne russe a également été évoquée en 2011 mais le statut actuel de ce projet reste inconnu.

- Ka-31M : future version modernisée du Ka-31 ?

- Ka-32 Helix-C : version civile du Ka-27 dont le premier prototype a effectué son premier vol en 1980 avant que la production de série ne soit lancée en 1987. Le Ka-32 peut transporter selon la version et la configuration jusqu’à 13 passagers ou 3,7 tonnes (en interne). Il peut également transporter 5 tonnes sous élingue. Il est notamment utilisé en lutte anti-incendie, grue volante ou hélicoptère de sauvetage (SAR). Ses principaux client sont des opérateurs civils ainsi que des forces de sécurité intérieure (pompier, police, ministères des situations d’urgence...). Quelques forces armées en utilisent également : Algérie, Corée du Nord, Corée du Sud et Laos. On distingue plusieurs versions successives : Ka-32T, Ka-32S (version embarquée et adaptée aux zones Arctique), Ka-32K (grue volante), Ka-32A (version modernisée entrée en production en 1996), Ka-32A1 (version bombardier d’eau du Ka-32A), Ka-32A2 (version du Ka-32A utilisée par la police russe pour le transport de 11 hommes avec 2 mitrailleuses de sabord), Ka-32A3 (version SAR du ministère russe des situations d’urgence), Ka-32A7 (version export du Ka-27PV), Ka-32A11BC (version certifiée selon des normes occidentales au Canada en 1999 puis vendue au Canada et à divers pays européens) et Ka-32-10 (nouvelle version agrandie pour 26 passagers proposée depuis 2012).

Ka-27/28 Ka-29 Ka-31 Ka-32A-11BC
DIMENSIONS
Longueur 11,27 m 11,3 11,25 11,21 m
Hauteur 5,45 m 5,65 m 5,65 m 5,45 m
Envergure (fuselage) 4 m 5,4 m 5,6 m 4 m
Diamètre des rotors 15.9 m 15.9 m 15.9 m 15.9 m
MASSES
à vide 7,67 t 6,5 t n.c. 5,3 t
maxi au décollage 12 t 12,6 t 12,5 t 12,7 t
charge maxi (interne) n.c. 2 t n.c. 3,7 t
charge militaire 1 t 2 t n.c. non
charge maxi (élingue) 3 t 4 t n.c. 5 t
PERFORMANCES
vitesse maxi 270 km/h 280 km/h 250 km/h 259 km/h
vitesse de croisière 220 km/h 241 km/h 220 km/h 230 km/h
plafond 5000 m 5000 m 5000 m 5750 m
RA maxi 900 à 1160 km* 459 km 500 km 800 km (1133 km avec réservoirs additionnels)
MOTORISATION
nombre 2 turbines 2 turbines 2 turbines 2 turbines
type** Klimov TV3-117V Klimov TV3-117VMA Klimov TV3-117VMAR Klimov TV3-117VMA
puissance 2200 ch 2200 ch 2200 ch 2200 ch
ARMEMENTS
mitrailleuse non 1 x 7,62 mm non non
canon non pod de 30 mm non non
air air non non non non
air surface non roquettes et bombes non guidées, missiles AT-6 non non
ASM grenades ASM + torpilles non non non

* selon la mission : recherche ou recherche et attaque (pour un vol à 1500 mètres d’altitude et avec 7% de réserve de carburant au retour à la base). ** les moteurs sont les mêmes mais se distinguent par certaines caractéristiques dont leur capacité à offrir un surcroit de puissance temporaire.

Les Ka-27/28, Ka-29 et Ka-31 dans le monde

Pays En service Livraisons Commentaires
Russie 56 à 85 Ka-27 1982-1991 56 à 85 Ka-27PL/PS resteraient en service fin 2012 dans la marine russe selon les sources (contre au moins 100 au milieu des années 1990). Environ 30 d’entre eux seraient basés dans la Flotte du Nord et 20 dans la Baltique. Doivent être modernisés au standard Ka-27M. La force aérienne dispose quant à elle de quelques Ka-27PS.
30 Ka-29  ? Environ 30 Ka-29 resteraient en service fin 2012 sur 45 livrés. Doivent être modernisés au standard Ka-29M. Équiperont les nouveaux navires amphibies BPC (8 par batiment en plus de 8 hélicoptères d’attaque Ka-52K).
1 Ka-31 1987 prototype ?
2 Ka-31P* 2012 2 Ka-31P commandés en novembre 2008 pour 908,4 M Roubles (22,57 M€) dont au moins 1 livré en 2012. Un appel d’offres pour un 3ème Ka-31P livrable en 2013 a été lancé en 2012 mais annulé faute d’accord sur le prix avec l’industriel.
Corée du Nord 4 Ka-32S n.c. seraient affectés à l’aviation navale pour les missions de transport.
Corée du Sud 7 Ka-32A 2004 Version C-SAR utilisée par l’armée de l’air. Équipements israéliens.
Algérie 2 Ka-27PS 1994 Utilisés par l’armée de l’air pour les missions SAR.
4 Ka-32S/T 1995-96 2 Ka-32S livrés en 1995 + 2 Ka-32T en 1996. Utilisés par l’armée de l’air pour les missions SAR.
Chine 17 Ka-28 1999-2009 5 Ka-28 ASM + 3 SAR livrés en 1999-2000 + 9 ASM en 2009. Equipent les 4 destroyers Projet 956 Sovremenny d’origine russe mais sont aussi régulièrement déployés sur les Type 051B / 051C / 052B / 052C / 054 chinois.
11 Ka-31 2010-11 4 livrés en 2010-11 + 5 en 2011. Destinés au porte-aéronefs chinois "Shi Lang" (ex-Varyag russe remis en état en 2012).
Cuba 4 Ka-28 n.c.
Guinée Equatoriale 1 Ka-29 n.c. Aperçu pour la première fois au sein de la force aérienne en 2010. Probablement acheté d’occasion en Russie ou Ukraine.
Inde 12 Ka-28 1989 12 Ka-28 resteraient en service sur 13 livrés en 1989 (dont 3 d’entrainement). Certaines sources mentionnent aussi une commande complémentaire de 6 Ka-28 en 2001 (à confirmer). En 2008, l’Inde a lancé un RFP pour moderniser 12 Ka-28 mais le résultat n’est pas connu.
9 à 14 Ka-31 2002-2011 4 livrés en 2002-2003 (commandés en août 1999) + 5 en 2004 (commandés en février 2001). Une dernière tranche de 5 Ka-31 pourrait avoir été livrée en 2011 (à confirmer). Le montant total des contrats pour les 9 premiers est estimé à 207 M US$. Destinés au porte-aéronefs "Vikramaditya" (ex-Gorshkov russe), à l’issue de sa remise en état et modernisation vers 2015, ainsi qu’aux destroyers et aux bases à terre.
Laos 6 Ka-32T n.c. utilisés par l’armée de l’air
Yougoslavie 0 Ka-27 n.c. 5 Ka-27 avaient été achetés par la Yougoslavie mais ils ne sont plus en service aujourd’hui.
Syrie 2 Ka-28 1990
Ukraine 5 Ka-27 1982-91 hérités de l’ex-URSS
12 Ka-29 n.c. hérités de l’ex-URSS
Vietnam 7 Ka-28 n.c. 10 livrés ?
Yémen 1 Ka-27 + 1 Ka-28 n.c. Utilisés par l’armée de l’air. Certaines sources mentionnent une quantité plus importante et/ou la volonté de commander des tranches supplémentaires pour lutter contre la piraterie.

* en commande

D’autres pays se sont déjà intéressés aux Ka-28 et Ka-31 export dont :
- Venezuela : Ka-28 et Ka-31,
- Chine : intérêt pour 40 Ka-29 évoqué en 2006 mais jamais concrétisé,
- Koweït : intérêt évoqué en 2009 pour 2 Ka-28.

Les Ka-27/28, Ka-29 et Ka-31 au combat

- Tchétchénie (1996) : un Ka-29 a été expérimenté au combat en Tchétchénie en 1996.

Article

> Mise à jour : janvier 2013
> Date de publication : janvier 2013
> Auteur : redstars.


Le Ka-27PL est un tueur de sous-marins !


Ka-27PL


Ka-27 sur la plateforme d’un navire russe.


Ka-27 dans le hangar d’un navire russe.


Ka-27PS des Garde-frontières russes.


Ka-28 indien (photo : Kumertau).


Ka-28 chinois


Ka-28 yéménite


Ka-29 (photo : Russian Helicopters)


Ka-29 sur le pont du BPC Mistral français lors d’essais.


L’unique Ka-29 de la Guinée Équatoriale vu en 2010 (photo : Felipe Salles).


Ka-31 (photo : Russian Helicopters).


Ka-31 radar replié (photo : Kumertau).


Ka-31 (photo : Russian Helicopters).


Ka-32A sud-coréen.


Ka-32A11BC, ici en configuration bombardier d’eau (photo : Russian Helicopters).


Prototype du Ka-27M modernisé vu en 2012 (photo : Kabuki).