Accueil du site > Terre > Articles > Vers la production du 4x4 blindé italien LMV sous licence en Russie (...)

Vers la production du 4x4 blindé italien LMV sous licence en Russie ?

Selon la presse italienne et russe, le ministre de la défense russe a confirmé le 3 décembre 2010 lors d’une visite en Italie le projet d’acquisition de 4x4 blindés LMV italiens pour les forces armées russes. Et il a évoqué la commande d’un premier lot de 10 exemplaires.

Il s’agirait vraisemblablement d’un lot de pré série livrable début 2011 pour les essais de qualification. Le contrat de série serait quant à lui toujours en négociations. La presse italienne évoque une signature possible fin 2010.

Les discussions entre le fabricant italien Iveco et l’armée russe avaient commencé en 2008 avec la commande de 2 LMV pour essais comparatifs avec un véhicule tactique similaire proposé par l’industrie russe : le TIGR d’Arzamas (groupe GAZ). Si le TIGR se serait montré plus mobile en tout-terrain, le LMV se serait par contre avéré beaucoup mieux protégé (balistique mais aussi et surtout contre les mines et IED) et plus fiable. Pour l’anecdote, la vidéo ci-dessous (diffusée sur Youtube) montre le LMV qui reste coincé sur la neige alors que le TIGR passe... Des médias russes avaient ensuite confirmé l’intérêt de la Russie pour le LMV en mars 2010 avant qu’Iveco ne confirme l’information au salon de l’armement Eurosatory 2010 sans donner de précisions. La dernière déclaration en date était celle du vice-ministre russe de la défense Vladimir Popovkin lors du salon Euronaval d’octobre 2010. Il affirmait que la Russie entamerait fin 2011 l’assemblage sous licence du LMV. On parlait alors de 1775 exemplaires livrables en 2011-16 : 278 par an en 2011-12, 458 en 2013-14, 228 en 2015 et 75 en 2016.

Le contrat de série évoqué aujourd’hui porterait désormais sur 2500 LMV à assembler localement en SKD (i.e. à partir de kits fournis par Iveco). Notons au passage que cette cible est plus élevée de 725 exemplaires que celle annoncée initialement.... et qu’elle permettrait à Iveco de doubler le nombre de LMV vendus dans le monde avec un seul contrat ! Les livraisons à l’armée de terre russe pourraient commencer en 2011 tandis que la cadence de production devrait progressivement atteindre 500 véhicules par an. Le LMV remplacera certainement les véhicules légers non protégés (type jeep UAZ) et/ou les blindés légers BRDM-2 pour les missions de reconnaissance, patrouille, commandement et liaisons. Il embarque 4 à 5 hommes et peut recevoir un armement de toit manuel ou télé opéré (typiquement une mitrailleuse de 7,62 ou 12,7 mm qui pourrait devenir une 14,5 mm pour la Russie). Son poids en ordre de combat est de 7,1 à 7,5 tonnes. Des commandes supplémentaires du ministère de l’intérieur russe ne sont également pas à exclure même s’il dispose déjà du TIGR.

Le montage industriel russo-italien passerait par une joint-venture entre Iveco et le fabricant russe de camions KamAZ avec pour objectif de dépasser progressivement les 50% de part locale. L’opération étant supervisée apparemment par Russian Technologies. A noter qu’Iveco accorderait à la Russie une licence de réexportation vers les pays d’ex-CEI.

Le choix du LMV par la Russie est un signe de plus de l’ouverture progressive du marché de la défense russe aux produits étrangers constatée depuis ces toutes dernières années : achat de drones israéliens, d’équipements français pour les blindés et aéronefs, lancement d’un appel d’offres international pour des navires amphibies... C’est aussi un camouflet pour l’industrie russe qui voit lui échapper des marchés importants. Arzamas a bien mobilisé tous ses moyens industriels, commerciaux et de lobbying pour défendre son offre mais apparemment sans résultat. La firme a notamment amélioré le TIGR conformément aux souhaits des militaires qui l’ont testé (cf. la dernière version TIGR-M). Elle a aussi développé une toute nouvelle famille de blindés légers en quelques mois : le Wolf. Elle affichait enfin un prix nettement inférieur : environ 100 000 € pour un TIGR de base selon ses dires contre 300 000 € pour le LMV. Mais le LMV d’Iveco, déjà commandé à plus de 2 000 exemplaires par 8 pays dont certains l’utilisent en Afghanistan, avait également des arguments en sa faveur.

Fort de ce succès, Iveco a déjà proposé à l’armée russe de tester ses char léger Centauro et véhicule de combat d’infanterie 8x8 VBC Freccia. Deux exemplaires de chaque vont être prêtés à la Russie pour essais en 2011...

Article

> Mise à jour : décembre 2010
> Date de publication : décembre 2010
> Redstars.


Un LMV récemment livré par Iveco à l’Autriche (photo : Iveco).