M-55 Mystic

M-55 profil {JPG}

Historique

La conception du M55 Mystic a débuté en URSS dès la fin des années 1960. Il s’agissait alors de concevoir un appareil de reconnaissance à haute altitude similaire au U-2 américain qui, dans les années 1950, pouvait espionner le territoire soviétique en toute impunité, aucun appareil ou missile sol air soviétique n’étant capable de l’abattre jusqu’au mois de mai 1960 où un U-2 fut abattu par un nouveau SAM russe. Initialement le M55 devait même être doté d’un canon de bord pour intercepter les ballons de reconnaissance à haute altitude qui survolaient toujours le territoire soviétique. La disparition de cette menace permis par la suite d’augmenter la charge utile de l’appareil en lieu et place du canon. Le premier vol du prototype M-17 Mystic A (également appelé "Stratosphera") eut lieu en 1988. Un second prototype dénommé M-55 Mystic B a ensuite été développé avec 2 moteurs Perm/Solovyev PS-30-V12 contrairement au M-17 qui était mono moteur. Au total, au moins 2 prototypes de chaque version auraient été réalisés par l’usine de Smolensk dont deux perdus par accident.

Le développement du M-55 a été stoppé à la chute de l’URSS avant son entrée en production de série à cause de problèmes financiers mais le programme aurait ensuite repris grace aux financements apportés par la conversion d’un prototype en appareil scientifique de recherches à haute altitude : le M55 "Geophysica" dont les vols sont loués aux chercheurs de l’Union Européenne et des Etats-Unis notamment.

En 2007, l’avenir du M-55 pourrait une fois encore passer par le privé : une firme occidentale non révélée négocierait la reprise de la production du M-55 comme appareil relais de communications. A suivre...

Versions

- M-17 Mystic A (Stratosphera) : première version équipée d’un seul moteur Rybinsk RD-36-51V.

- M-55 Mystic B : seconde version équipée de 2 moteurs Perm/Solovyev PS-30-V12. L’un des prototypes de cette version est exploité commercialement comme appareil de recherches scientifiques à haute altitude : le "Geophysica" (voir ci-dessous).

- M-55 Geophysica : appareil de recherches scientifiques à haute altitude. Il s’agit de la conversion de l’un des prototypes du Mystic B avec des équipements scientifiques ad hoc en lieu et place des équipements de reconnaissance prévus à l’origine. Ses vols sont loués aux chercheurs internationaux, notamment européens et américains. Il aurait été modernisé en 2007 avec un nouveau système de navigation.

M-55 schéma {JPG}

M-55 Geophysica
DIMENSIONS
Longueur 22,8 m
Hauteur 4,7 m
Envergure 37,4 m
MASSES
à vide n.c.
maxi au décollage 24 t
charge utile 1,5 t
PERFORMANCES
vitesse de croisière 740 à 750 km/h
plafond 22 000 m
RA (haut) 5 000 km
RA (bas) n.c.
MOTORISATION
nombre 2 réacteurs
type PS-30-V12
ARMEMENTS
canon non
air air non
air surface non

Le M-17 / M-55 dans le monde.

Pays Nombre Commentaires
Russie  ? en 1992, la Russie possédait deux prototypes du M-17 Mystic A, deux prototypes du M-55 Mystic B et peut-être deux exemplaires de pré-série du M-55. Deux prototypes auraient été perdus par accident tandis qu’un appareil est opéré commercialement pour la recherche scientifique (Geophysica). Il se pourrait aussi que quelques appareils équipent une unité de reconnaissance des forces aériennes russes.

Article

> Mise à jour : décembre 2007
> Date de publication : février 2006
> Auteur : Redstars.


M-55 Geophysica


M-55 Geophysica


M-55 Geophysica


M-55 Geophysica