Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Mig-29/35 Fulcrum

Mig-29/35 Fulcrum

Historique

Le Mig-29 Fulcrum effectua son premier vol le 6 octobre 1977. Destiné à remplacer le Mig-21 et à contrer le F-16 américain en cours de développement, ce chasseur de supériorité aérienne est très manoeuvrant (en combat aérien rapproché, il est plus agile qu’ un F-16 et ce sans disposer de commandes de vol électriques comme ce dernier) et capable d’ opérer à partir de pistes peu préparées grâce à un ingénieux système d’ obturation des entrées d’ air. 14 prototypes ont été nécessaires à son développement et à sa mise en service dans les régiments soviétiques à partir de 1984. A ce jour, plus de 1500 exemplaires (dont plus de 900 pour l’exportation) ont été construits à l’ usine MAPO de Moscou (Mig-29 Fulcrum A) et celle de Nijni Novgorod (Mig-29UB Fulcrum B). Lorsqu’il fit son apparition, les experts occidentaux n’en crurent pas leurs yeux : cet appareil possédait une aérodynamique particulièrement moderne et semblait disposer d’un système d’arme très évolué. Notamment avec son système de détection passif infrarouge et son viseur de casque. Aujourd’ hui, on en sait un peu plus sur cet appareil et ses limites comme son avionique compliquée à mettre en oeuvre et limitée, sa faible capacité en carburant et donc en rayon d’action, sa maintenance compliquée.... De plus, il a été conçu comme un maillon dans le système de défense aérienne soviétique qui veut que tout soit "contrôlé" du sol. Toutefois, il reste un excellent chasseur de défense aérienne locale. Les dernières évolutions proposées par MIG (les chasseurs multirôles Mig-29SMT/UBT et le futur Mig-35 ainsi que les multirôles embarqués Mig-29K/KUB) remédient à ses défauts majeurs et en font un appareil moderne et performant capable de rivaliser avec les F-16E/F ou JAS-39 Gripen par exemple... La production en série du Mig-29 pour la Russie a cessé en 1992. Celle pour l’export continue toujours de nos jours avec les dernières commandes de l’Algérie, de l’Inde ou du Yémen par exemple. De nombreux autres Mig-29 neufs (mais non acquis par la Russie) ou d’occasion ont aussi trouvé preneur auprès de pays n’ayant pas les moyens d’acheter des exemplaires neufs de dernière génération comme le Pérou, le Bangladesh ou l’Erythrée.

Versions

- Mig-29 Fulcrum A (9.12) : ce monoplace de chasse constitue la version de base du Mig-29 entrée en production en 1982. L’indice "9.12" est celui attribué par Mig et MAPO aux appareils livrés à la Russie. Certains appareils équipés d’un pylone central renforcé étaient capables d’emporter et de larguer des bombes nucléaires. La version "9.12A" produite entre 1988 et 1991 à destination des autres pays membres du Pacte de Varsovie était bien entendu dénuée de cette capacité nucléaire tandis que ses équipements (IFF, optronique secteur frontal et radar N019EA par exemple) étaient "dégradés".

- Mig-29B (9.12B) : version du 9.12 produite à partir de 1986 pour les pays non membres du Pacte de Varsovie. Elle était elle-aussi "dégradée" : pas de liaison de données Laszlo, équipements IFF et ECM moins performants, radar N019EB modifié, etc. Les équipements et caractéristiques peuvent varier selon le pays client et l’année de production.

- Mig-29 Fulcrum A (9.13) : version modernisée du Fulcrum A distinguable par une bosse sur le dos comprenant des systèmes ECM plus évolués (brouilleur actif L-203BE Gardeniya 1 FU) et un réservoir de carburant complémentaire. La charge militaire est portée à 3,2 tonnes et un réservoir pendulaire externe peut être monté en option. Le premier vol du "9.13" a eu lieu en 1984 et les premiers exemplaires ont été mis en production à partir de 1986. Cette version n’a pas été exportée bien que des pays de l’ex-URSS aient hérité d’un certain nombre d’entre eux après la chute de l’URSS.

- Mig-29UB Fulcrum B (9.51) : version biplace d’entraînement du "9.12", le Mig-29UB n’a pas de radar (donc pas de missiles air air à guidage radar non plus) mais conserve son canon, ses pylones d’armements et l’optronique secteur frontal (le tir de missiles air air à guidage IR reste donc possible). Le premier Mig-29UB a volé en 1981 avant début de la production l’année suivante.

- Mig-29S Fulcrum C (9.13S) : version modernisée du "9.13" avec une charge militaire portée à 4 tonnes, un radar N019M modernisé, la possibilité d’emporter deux réservoirs pendulaires externes, les missiles air air R-77, R-27ER et R-27ET ainsi que des bombes et roquettes classiques. Les premiers essais ont eut lieu en 1984 mais le prototype définitif de cette version ne vola qu’en 1989. Seuls 16 exemplaires neufs auraient été mis en service au sein des VVS sur les 50 produits par Mig. Par contre, quelques exemplaires du "9.12" auraient été ultérieurement rétrofités à ce standard ; prenant alors la désignation "9.12S". La version export est désignée Mig-29SE et peut inclure des équipements spécifiques au client dont des équipements IFF, de navigation et de communication occidentaux.

- Mig-29SM (9.13SM) : version du "9.13" avec des capacités air-sol étendues aux bombes (KAB-500KR) et missiles guidés (Kh-29 et Kh-31). Cet appareil n’a ni été adopté par la Russie ni exporté. Il a été supplanté par le Mig-29SMT.

- Mig-29SD (9.12SD) : Mig proposa une version export du "9.13S" dénommée Mig-29SD. Il s’agissait en fait d’un "9.12B" de base équipé des améliorations apportées au Mig-29SM et du radar N019ME permettant le tir de missiles air air R-77. La Malaisie fit moderniser ses Mig-29B/UB à ce standard et ils devinrent alors des Mig-29N/NUB. Ils emportent des équipements occidentaux (IFF, GPS, Tacan/ILS par exemple).

- Mig-29BM : version modernisée localement (radar N019P, nouveaux écrans, missiles R-77, Kh-29 et Kh-31, bombes KAB-500KR) pour les forces aériennes biélorusses. Les essais en vol se sont achevés en 2003.

- Mig-29M (9.15) : version entièrement revue du 9.13SM avec de réelles capacités multirôles, une charge militaire augmentée ainsi que son rayon d’action (grâce à une quantité de carburant augmentée à 5 700 litres) au détriment toutefois de la possibilité d’opérer à partir de terrains non préparés. Le cockpit proposé est modernisé avec des écrans multifonctions. Les réacteurs sont des RD-33K. Des éléments de structure ont également été revus comme les entrées d’air agrandies ou les ailes. Du côté des équipements, un nouveau brouilleur actif "Gardeniya" prend place dans la bosse dorsale ainsi qu’un nouvel IFF. L’optronique secteur frontal est entièrement nouvelle avec voies IR, laser et TV. Le radar est remplacé par le Phazotron NIIR N010 Zhuk plus léger et multirôle (avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique). 10 cibles peuvent être traquées simultanément et quatre engagées simultanément à 80km de distance. Les performances en combat aérien sont augmentées notamment en terme d’angle d’attaque ou de manoeuvrabilité. Quasiment toute la panoplie d’armements russes air air (dont le R-77) et air surface peut être emportée (4,5 tonnes d’armements au total). Les premiers essais remontent à 1986-91 avec pas moins de 6 prototypes. Toutefois le programme a été gelé en 1992 car financièrement non viable pour la Russie en pleine crise et le développement prévu d’une version biplace Mig-29UBM a lui aussi été abandonné. Plus tard, Mig a présenté des versions monoplace M1 et biplace M2 améliorées avec radar multimode Phazotron NIIR Zhuk-M. Elles deviendront le Mig-35.

- Mig-29K Fulcrum D (9.31) et Mig-29KUB (9.47) : version navalisée (crosse d’appontage, extrémités d’ailes repliables, réacteurs RD-33K plus puissants...) destinée à opérer à partir de porte-avions et développée à partir du Mig-29M. Le premier vol a eu lieu en 1988 suivi des essais sur porte-avions en 1989. Le programme a été gelé en 1992 suite à la victoire du Su-33 concurrent pour l’équipement de l’aviation navale russe. La version biplace envisagée (le Mig-29KU) n’a pas été développée suite à cet échec. Mais l’Inde, qui a acheté le porte-aéronefs ex-russe Adm. Gorshkov, a passé commande en 2004 de plusieurs exemplaires (dont des biplaces Mig-29KUB) permettant de relancer le programme à un standard encore plus avancé : les Mig-29K et KUB sont désormais proches des Mig-29M1/M2 pour ce qui concerne leurs performances, équipements et armements. Ils sont naturellement adaptés aux exigences indiennes. Le prototype du Mig-29KUB a effectué son premier vol en janvier 2007 suivi du premier appareil de série en mars 2008. Les Mig-29K et Mig-29KUB ont effectué leurs essais sur le porte-aéronefs russe "Amiral Kouznetsov" fin 2009. Ils pourraient ultérieurement prendre la désignation Mig-33.

Schéma du Mig-29K

- Mig-29SMT et UBT : nouvelles versions monoplace (9.17) et biplace (9.52) basées sur le Mig-29M amélioré avec une avionique et des équipements modernes dont le radar N019MP, l’intégration d’armes nouvelles (5 tonnes autorisées), une perche de ravitaillement en vol... Les premiers vols ont été réalisés en 1997-98 et la première conversion d’un appareil des VVS en 1999. L’ Etat russe voulait moderniser à ces standards respectivement 180 monoplaces et 124 biplaces mais des difficultés financières n’auraient permis que la modernisation d’une demi-douzaine d’appareils jusqu’en 2000 ; date de gel du programme. Il semblerait que le programme de modernisation des Mig-29 des VVS ait repris en 2006 ; essentiellement pour les Mig-29 monoplaces. Le Mig-29UBT aurait quant à lui été développé sur fonds propres par Mig. Les Mig-29SMT ont été produits pour l’export à partir de 2004 avec quelques modifications. Ils ont donc pris de nouveaux indices de production "9.18" (premier vol en 2003 et acheté par le Yémen) et "9.19" (premier vol en 2005 et acheté par l’Algérie). Ils sont équipés du radar Zhuk-ME.

- Mig-29SMP : Mig-29 péruviens modernisés avec des éléments du Mig-29SMT (cf. tableau des forces aériennes utilisatrices en bas de cette page).

- Mig-29OVT : démonstrateur technologique équipé des mêmes systèmes que le Mig-29M1 mais dôté de tuyères à poussée vectorielle. Il a été présenté pour la première fois en 2001. Le principe de la poussée vectorielle, expérimenté sur le Mig-29OVT, sera repris sur le Mig-35.

- Mig-35 : ultime version du Mig-29 en développement pour l’export et l’Inde en particulier. Le Mig-35 est basé sur les Mig-29M1/M2, Mig-29OVT et Mig-29K/KUB que Mig essaye de rapprocher autant que possible. Il a été présenté en 2005 mais ne sera disponible qu’à la fin de la décennie. Il disposera d’un radar actif à balayage électronique Zhuk-MAE (le radar Bars-29 passif est également proposé), de tuyères vectorielles (optionnelles) et d’équipements qualifiés de "cinquième génération". Le Zhuk-MAE sera notamment capable de détecter un chasseur à 130-200 km, de traquer 30 cibles et d’en engager 8 simultanément. L’heure de vol sur Mig-35 devrait coûter 2,5 fois moins cher que sur le Mig-29 de base selon Mig tandis que la capacité en carburant sera accrue de 50% et la charge militaire portée à plus de 6 tonnes...

Récapitulatif des différentes versions (et correspondances avec les indices de production russes) :

Indice Désignation Commentaires 1er vol
9.12 Mig-29 Fulcrum A 1977
9.51 Mig-29UB Fulcrum B version biplace de 9.12 1981
9.12A Mig-29 Fulcrum A 9.12 "dégradé" pour les pays du Pacte de Varsovie  ?
9.12B Mig-29B version export "dégradée" du 9.12  ?
9.13 Mig-29 Mig-29 Fulcrum A modifié (bosse sur le dos) 1984
9.13S Mig-29S Fulcrum C 9.13 modernisé 1989
9.12S Mig-29S Fulcrum C 9.12 porté au standard 9.13S  ?
9.13SE Mig-29SE version export du 9.13S  ?
9.13SM Mig-29SM version aux capacités air-sol étendue du 9.13  ?
9.12SD Mig-29SD 9.12B modernisé au standard du 9.13SM pour l’export  ?
9.12SD ? Mig-29N/NUB Mig-29 et Mig-29UB malaisiens rétrofités au standard 9.12SD  ?
9.15 Mig-29M version entièrement revue et multirôle du 9.13 1988
9.31 Mig-29K version navalisée développée à partir du Mig-29M 1988
 ? Mig-29M1 9.15 modernisé  ?
 ? Mig-29M2 version biplace du Mig-29M1  ?
 ? Mig-29OVT version à poussée vectorielle du 9.15 2001
n.c. Mig-29BM 9.13 modernisés localement en Biélorussie 2003 ?
9.17 Mig-29SMT 9.15 revu et amélioré 1997-98
9.52 Mig-29UBT version biplace du 9.17 1998
9.18 Mig-29SMT 9.17 modernisé et commandé par le Yémen 2003
9.19 Mig-29SMT 9.17 modernisé et commandé par l’Algérie 2005
9.47 Mig-29KUB version navalisée du Mig-29UB au standard du monoplace Mig-29K 2007
 ? Mig-35 2007
Mig-29 Fulcrum A Mig-29 SMT Mig-29K Mig-35
DIMENSIONS
Longueur 17,32 m 17,32 m 17,37 m 17,47 m
Hauteur 4,73 m 4,73 m 5,18 m 4,73 m
Envergure 11,36 m 11,36 m 11,99 m 11,42 m
MASSES
à vide 10,9 t 10,9 t n.c. n.c.
maxi au décollage 18,5 t 19,7 t 22,4 t 23,5 t
charge militaire 3,2 t 4,6 t 4,5 t 6,5 t
carburant 4 365 l 6 130 l n.c. n.c.
PERFORMANCES
vitesse maxi (haut) 2 445 km/h 2 445 km/h 2 400 km/h 2 100 km/h
vitesse maxi (bas) 1 500 km/h 1 500 km/h 1 240 km/h 1 500 km/h
plafond 17 000 m 18 000 m 17 500 m n.c.
RA 1 500 km 2 900 km maxi 850 km n.c.
MOTORISATION
nombre 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs
type RD-33 RD-33 RD-33K RD-33MK (MKV en option)
poussée unitaire 8,3 t 8,3 t n.c. n.c.
ARMEMENTS
canon GSh-301 de 30mm (150 cps) GSh-301 de 30mm (150 cps) GSh-301 de 30mm (150 cps) n.c.
air air R-27, R-60, R-73 R-27, R-73, R-77 R-27, R-73, R-77 R-27, R-73, R-77
air surface bombes et roquettes non guidées Kh-25, Kh-31, Kh-29, KAB-500 idem Kh-25, Kh-31, Kh-29, Kh-35, KAB-500

Le Mig-29 dans le monde

Pays Type Nombre Commentaires
Russie Mig-29A/S/UB 291 291 en parc fin 2008 dont seulement 30% en état de vol, les autres ayant été arrêtés à cause de problèmes de corrosion ayant conduit à la perte de 2 appareils. D’autres Mig-29 sont en réserve.
Mig-29SMT/UBT 28+6 le programme de modernisation des Mig-29 russes au standard SMT / UBT a été gelé faute de budget. La force aérienne russe a par contre récupéré les 28 Mig-29SMT refusés par l’Algérie et devrait aussi recevoir les 6 Mig-29UBT prévus dans ce contrat.
Mig-29K/KUB 20+4 Contrat annoncé par MiG le 29 février 2012 pour des livraisons en 2013-15. Ils remplaceront les Su-33 du groupe aéronaval russe embarqué sur le porte-aéronefs Kuznetsov.
Algérie Mig-29 36 l’Algérie pourrait commander des Su-30MKA supplémentaires pour les remplacer
Mig-29SMT/UBT 0 l’Alégrie avait commandé 28 Mig-29SMT + 6 Mig-29UBT en 2006 pour 1,27 Mds $ mais a annulé le contrat en 2007 après la livraison des 15 premiers appareils qui auraient été produits à partir de cellules produites dans les années 1990 et non de cellules neuves. Ils ont été repris par la Russie en 2008. Des Mig-35 neufs ou 14 à 16 Su-30MKA supplémentaires auraient été proposés à la place.
Angola des Mig-29 auraient peut-été acquis selon des sources non confirmées
Bangladesh Mig-29B/UB 6+2 6 Mig-29B + 2 Mig-29UB en 1999 pour 115 M US$. Le parc est en cours de révision pour prolonger sa durée de vie de 8 ans. A terme, le Bangladesh envisage soit de les moderniser, soit de les remplacer par des Mig-29SMT ou Su-30.
Biélorussie Mig-29 57+8* Fulcrum C et UB. 8 commandés en 1999
Mig-29BM 12* la Biélorussie aurait l’intention de moderniser 12 de ses Mig-29
Bulgarie Mig-29B/UB 18+4 18 Mig-29 + 4 Mig-29UB livrés en 1989-90. Ils ont été remis en état par RSK MiG en 2003 (6) et 2007 (16) après avoir été cloués au sol faute de pièces détachées. Ils devraient rester en service jusqu’en 2020.
Corée du Nord Mig-29A/UB 35+5 ? 45 livrés au total en 1988-1992 (dont environ 30 assemblés sur place).
Cuba Mig-29/UB 20
Érythrée Mig-29 5 ex-moldaves acquis en 1998-99. 5 autres abattus.
Etats-Unis Mig-29B/UB/Fulcrum C 6+16+6 acquis en Moldavie et Allemagne. Leur statut et état reste incertain : après avoir été analysés par des spécialistes, ils ont du être stockés (sur la très secrète base 51) ou servent parfois d ’"agresseurs".
Hongrie Mig-29B/UB 12 28 livrés en 1993-94 par la Russie en guise de paiement de ses dettes mais seulement 12 opérationnels. Ils doivent rester en service jusqu’en 2010 après modernisation.
Inde Mig-29B/UB 63 70 Mig-29A et au moins 10UB livrés à partir de 1986. Un contrat de 964 M US$ a été signé en mars 2008 pour la modernisation de 64 Mig-29 au standard Mig-29SMT d’ici 2014 et la prolongation de leur durée de vie (1000 heures de vol ou 15 ans). Les 6 premiers monoplaces et 2 biplaces sont en cours de modernisation chez MiG ; les 56 autres devant être modernisés en Inde (1 appareil ayant été perdu depuis). La modernisation comprend de nouveaux moteurs RD-33 Series 3M, le nouveau radar Zhuk M2E à antenen active, l’intégration d’une perche de ravitaillement en vol, un réservoir supplémentaire de carburant (bosse dorsale), un nouveau cockpit tout écran, un casque avec viseur, de nouveaux sièges éjectables K36D-3.5, de nouveaux systèmes de communications et navigation ainsi que de nouveaux armements (missile air-air R-77, bombe guidée TV KAB-500Kr, missile Kh-29T à guidage TV, missile anti-navire Kh-31A et anti-radar Kh-31P).
Mig-29K/KUB 16+29* 12 Mig-29K et 4 Mig-29KUB commandés en 2004 (livrés en 2010-11) + 29 Mig-29K/KUB en mars 2010 (4 livrés en décembre 2012 + 7 prévus en 2013 + le reste d’ici 2015).
Iran Mig-29A/UB 22+6 Nombre total livré mais peu sont encore opérationnels. L’Iran a commandé ses premiers Mig-29 (18 Mig-29A + 6 Mig-29UB) en 1989. Un second contrat pour 11 Mig-29A passé en 1990 s’est arrêté avant son terme suite à la chute de l’URSS. Seuls 4 appareils ont été livrés. Un troisième contrat signé en 1991 pour 40 Mig-29A et 8 Mig-29UB a été annulé sous la pression américaine. Un Mig-29 irakien a en outre été récupéré par l’Iran lors de la première Guerre du Golfe. La disponibilité du parc est très faible en raison de la pression américaine sur Moscou qui a annulé plusieurs projets de fourniture de pièces de rechanges et de modernisation. L’Iran est toutefois parvenue à faire entretenir quelques appareils en Biélorussie et à former depuis 2010 son propre centre de révision et modernisation (avec des équipements chinois pour l’avionique), améliorant progressivement la disponibilité.
Irak Mig-29 0 appareils détruits ou passés en Iran
Kazakhstan Mig-29B/UB 40 obtenus de Russie avec d’ autres chasseurs (Su-27 et Su-25) en échange des 40 Tu-95 restés au Kazkhstan après la chute de l’ URSS. Le pays souhaite moderniser ses Mig-29.
Malaisie Mig-29N/NUB 16+2 commandés en 1995. Ces appareils sont au standard Mig-29S et disposent du missile air-air R-77 (AA-12 Adder). La Malaisie a décidé en 2009 de les retirer du service dans les années à venir.
Moldavie Mig-29 0 les 6 Mig-29 moldaves restants ont été stockés et mis en vente en 2010. Ils seront feraillés si aucun repreneur ne se manifeste.
Myanmar Mig-29 Fulcrum C/UB 12+20* 10 Mig-29 Fulcrum C + 2 UB acquis d’occasion en 2001 auprès de la Russie pour 150 M$ + 20 Mig-29 commandés en 2009 pour près de 400 M€, soit un prix plus qu’attractif pour remporter le marché face aux FC-1 et J-10 proposés par la Chine.
Ouzbekistan Mig-29B/UB 33+6
Pérou Mig-29S/UB 16+2 16 Mig-29 (9.13) et 2 UB ex-biélorusses acquis en 1996 avec des missiles R-73 et R-27. 2 appareils ont été perdus.
Mig-29SE 3 livrés par la Russie en 1999 avec des missiles R-77 et R-73. RSK Mig a remporté en 2008 un contrat pour moderniser 8 Mig-29 péruviens au standard Mig-29SMP dérivé du SMT russe. Ils recevront une nouvelle avionique, de nouveaux systèmes de communications et contre-mesures ainsi que des éléments du radar Zukh-ME permettant le tir de missiles Kh-29L/TE et Kh-31A/P. L’optronique secteur frontal sera en outre modernisée. La durée de vie des cellules sera prolongée pour les 20 prochaines années.
Pologne Mig-29B/UB 36 12 livrés en 1989-90 + 10 ex-tchèques acquis en 1995-96 + 22 ex-allemands (dont 14 remis en état) livrés en 2003-04. Ils devraient rester en service jusqu’en 2028 moyennant quelques modernisations.
Roumanie Mig-29B/UB 0 12 livrés par la Russie en 1990 suivis d’exemplaires russes et moldaves. Ils sont cloués au sol faute de financements pour les pièces détachées. Le programme de modernisation "Sniper" envisagé a été annulé.
Serbie Mig-29B/UB 5 16 livrés en 1987. 6 appareils abattus pendant la guerre du Kosovo et 5 détruits au sol. La modernisation par RSK Mig des 5 exemplaires restants (révision + nouveaux équipements de navigation/communications) devrait s’achever fin 2008 pour 32,5 M€. La Serbie souhaiterait acheter 6 à 8 Mig-29M2 pour compléter son parc.
Slovaquie Mig-29B/UB 21+2 10 issus de la partition de la Tchécoslovaquie en 1993 et 14 autres livrés par la Russie en 1994-95 en guise de paiement de ses dettes. Modernisés par Mig depuis 2005, ils resteront en service jusqu’en 2010.
Soudan Mig-29 11 10 Mig-29 et 2 Mig-29UB achetés en 2004 auprès de la Russie. 1 appareil s’est crashé en 2008 entrainant la mort d’un instructeur (mercenaire ?) russe
Sri Lanka Mig-29SM/UB 4+1 livrés en 2008 pour 75 M US$
Syrie Mig-29B/UB 54+6
Mig-29M/UB 12+ ? * 12 Mig-29M monoplaces auraient été commandés ainsi que quelques Mig-29UB biplaces. Le premier Mig-29UB syrien a effectué son premier vol en Russie en décembre 2011 suivi du premier Mig-29M début février 2012. Mais les livraisons n’ont pas eu lieu en raison de la guerre civile dans le pays.
Turkménistan Mig-29/UB 24+2
Ukraine Mig-29B/S/UB 74 Appareils hérités de l’ex-URSS et non retirés du service. L’Ukraine veut moderniser localement (en coopération avec la Russie) 90% de son parc et retirer les autres en 2008-11
Yémen Mig-29A/S/UB/SMT/UBT 21 ? Le Yémen aurait reçu au total entre 20 et 30 Mig-29A, 2 à 6 Mig-29UB et 4 Mig-29S (ex-moldaves pour ces 4 derniers mais actuellement hors service). Environ 18 Mig-29SMT et 2 ou 3 Mig-29UBT auraient été livrés à partir de 2005 (probablement des Mig-29A/UB yéménites modernisés). Le Yémen envisagerait d’acquérir de nouveaux Mig-29 dans le cadre d’un accord global en négociation avec la Russie depuis 2009.

Les prospects actuels des Mig-29 et Mig-35 sont :
- Mongolie : intention d’achat de 5 Mig-29 exprimée fin 2011,
- Inde : le Mig-35 faisait partie de la compétition indienne MRCA (126 nouveaux avions de combat) pour laquelle le Rafale de Dassault a été sélectionné en 2012. Le contrat Rafale reste encore à finaliser.
- Serbie : intérêt exprimé en 2013 pour 6 à 8 Mig-29M2 qui seraient pris sur ceux produits fin 2011 pour la Syrie mais non livrés du fait de la guerre civile.
- Liban : la Russie avait proposé au Liban début 2010 de lui céder gratuitement 10 Mig-29 d’occasion mais l’offre aurait finalement été transformée en d’autres types de matériels à la demande des forces armées libanaises.
- Russie : une commande de 24 Mig-35 pourrait être annoncée en juin 2013 selon RSK Mig.

Le Mig-29 au combat

Ses seules victoires aériennes connues sont 2 Cessna abattus par des Mig-29 cubains et un Mig-23 irakien descendu par son propre camp par erreur plus quelques drones géorgiens.

Par contre, lors de la guerre du Golfe, 4 Mig-29 irakiens ont été descendus par des F-15C avec des missiles AIM-7 Sparrow pour 3 d’ entre eux, le dernier ayant percuté le sol au cours de manoeuvres. Lors de la guerre du Kosovo, 4 Mig-29 serbes furent descendus par des F-15C américains, un F-16 MLU néerlandais et un F-16CJ américain avec des missiles AIM-120 AMRAAM. Enfin, 5 Mig-29 erythréens ont été abattus (peut-etre par des Su-27 éthiopiens pour certains mais cela n’ est pas confirmé). Un bilan qui semble peu glorieux !

Article

> Mise à jour : juin 2013
> Date de publication : septembre 2003
> Auteur : redstars


Mig-29 Fulcrum.


Mig-29UB Fulcrum B.


Mig-29 Fulcrum dans une livrée bleuetée originale.


Mig-29SMT.


Mig-29SMT et sa panoplie d’armements.


Mig-29 M2.


Mig-29 OVT.


Mig-29 à l’atterissage.


Un Mig-29 russe survole la Volga (photo : RSK Mig).


Prototype du Mig-29K ailes repliées (photo : RSK Mig).


Prototype du Mig-29K en vol (photo : RSK Mig).


Un Mig-29SMT lors d’un ravitaillement en vol (photo : RSK Mig).


Mig-29M2 (photo : RSK Mig).


Mig-20OVT (photo : RSK Mig).


Mig-29S slovaque revêtu d’une livrée digitale du plus bel effet ! (photo : Ministère de la défense slovaque)


Mig-29SMT algérien avant annulation du contrat...


Premier vol d’un Mig-29KUB destiné à l’Inde.


Mig-29SMT ex-algériens remis en service sous les couleurs russes


Mig-35