Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Mig-31 Foxhound

Mig-31 Foxhound

Historique

Le Mig-31 « Foxhound » est un intercepteur à long rayon d’action inspiré de la configuration générale du Mig-25 mais il constitue un appareil entièrement nouveau. Le développement de ce biréacteur et biplace a commencé en 1967 pour remplacer les Mig-25 et Tu-128. Le projet a successivement pris les noms S-155MP, Mig-25MP et Ye-155MP. Le prototype du Ye-155MP vola pour la première fois en septembre 1975 suivi d’un second équipé de son radar en 1976. Au total, 10 prototypes et appareils de pré série furent utilisés pour les essais. La production en série du Mig-31 à l’usine Sokol commença en 1979 avec un premier régiment opérationnel en 1983. Plus de 500 Mig-31 auraient été produits entre 1979 et 1994 dont environ 325 Mig-31 « Foxhound-A », 162 Mig-31B et 7 Mig-31M.

Le rayon d’action important du Mig-31 ainsi que sa vitesse et ses radar et armements à longue portée en font un intercepteur redoutable capable de couvrir les vastes étendues inhabitées de la Russie. Il devait notamment intercepter les bombardiers américains B-52 et leurs missiles de croisière. En général, une patrouille de 4 Mig-31 peut couvrir, en mode d’interception guidée par une station au sol, une zone de 800 km par 700 km.

Sur les chaînes de production, le Mig-31 « Foxhound A » original a vite cédé sa place a une version améliorée : le Mig-31B avec radar à balayage électronique à capacité "look-down/shoot-down" Fazotron SBI-16 (RP-31) Zaslon-A à portée supérieure et une plus grande résistance aux contre mesures électroniques ainsi que la possibilité d’être ravitaillé en vol et d’emporter des missiles R-33S améliorés. Tous les Mig-31 ont été portés à ce standard par la suite (les Mig-31 remis à ce standard ont pris la désignation Mig-31BS). Le Mig-31 a un rayon d’action de 720 km à vitesse supersonique, 1 200 km sinon et jusqu’à 1 400 km avec réservoirs supplémentaires et 2 000 km avec ravitaillement en vol (sans bidons supplémentaires). Le Mig-31 dispose d’une liaison de données APD-518 lui permettant d’opérer radar éteint en recevant la situation tactique depuis les AWACS (A-50 Mainstay), d’autres Mig-31 ou des stations radar au sol. Le Mig-31 peut suivre grâce à son radar 10 cibles (avions et missiles de croisière) à la fois en en engager 4 en même temps. Ses réacteurs sont des Solv’yov D-30-F-6 lui permettant d’atteindre une vitesse maxi avoisinant Mach 3 ! Son armement comprend des missiles à longue portée R-33 spécialement développés pour cet appareil et prenant place sous 4 points d’emport spécialement adaptés sous le fuselage. Outre 4 R-33, le Mig-31 dispose d’un canon GSh-6-23M de 23mm et peut emporter sous ses ailes des missiles R-60M. Le Mig-31 a par la suite été encore amélioré sous la forme du Mig-31M (à radar Zaslon-M amélioré) apparu en 1985 et plus récemment du Mig-31BM, une version modernisée polyvalente adoptée par la force aérienne russe (les essais du Mig-31BM doivent s’achever en 2007 au sein des VVS) et le Kazakhstan.

Le Mig-31 constitue aujourd’hui encore le fer de lance de la défense aérienne russe. Il a introduit des capacités très en avance sur son temps et qui n’ont eu d’équivalents que très tardivement en occident (liaison APD-518, radar à balayage électronique...) en plus de performances extraordinaires en matière de vitesse, de rayon d’action, d’armements... Durant la guerre froide, les Mig-31 auraient donc constitué une grande menace pour les chasseurs et bombardiers occidentaux en cas de conflit. Ses seules faiblesses étaient peut-être sa trop grande dépendance envers les centres de contrôle au sol à l’époque soviétique et sa consommation en carburant gigantesque pour alimenter ses deux puissants réacteurs. Le Mig-31, une fois modernisé, reste un redoutable intercepteur sans équivalent au monde. La Russie l’a bien compris et va moderniser 60 de ses Mig-31 au standard Mig-31BM d’ici 2020. A noter que l’URSS et la Russie n’ont pas souhaité exporter le Mig-31 pendant de nombreuses années malgré un intérêt de la Chine et de l’Inde notamment. Aujourd’hui, il semblerait que les russes soient prêts à exporter le Mig-31 à des pays comme la Syrie, l’Algérie ou la Libye qui disposent de Mig-25 à remplacer. Le Kazakhstan, seul pays en dehors de la Russie à disposer de Mig-31, et fidèle allié de Moscou, modernise ses appareils au standard Mig-31BM également.

Versions

- Mig-31 « Foxhound A » (ou Modèle 01) : première version produite en série à 325 exemplaires entre 1979 et 1990-91, prototypes compris. Les 45 derniers produits en 1990-91 disposaient de perches de ravitaillement en vol. Il ne reste à ce jour aucun appareil encore à ce standard. Ils ont tous été mis au standard Mig-31BS.

- Mig-31B : version améliorée avec un nouveau radar Zaslon-A (200 km de portée), des missiles R-33S et une perche de ravitaillement en vol. Version produite à 162 exemplaires de fin 1990 à 1994.

- Mig-31BS : dénomination des Mig-31 de base mis au standard Mig-31B.

- Mig-31D : projet abandonné au début des années 1990 d’une version anti-satellite pour laquelle devait être développé un nouveau système d’armement et un missile dédié. Deux prototypes ont été testés en 1986 mais le système n’a jamais été déployé opérationnellement. Le nez ne contient pas de radar mais un ballast.

- Mig-31E : version export du Mig-31 « Foxhound A » aux capacités dégradées : radar, IFF et systèmes simplifiés, pas de brouilleur actif, etc. Un prototype a été présenté pour la première fois en 1997. Il a été proposé sans succès à la Chine, à l’Inde et à d’autres pays.

- Mig-31Eh : version export proposée en 2000 à partir d’appareils d’occasion disponibles dans les stocks russes. Le Mig-31Eh est équipé de missiles R-33Eh. Il est notamment proposé aux pays du Moyen-Orient (Syrie, Libye) disposant de Mig-25 à remplacer.

- Mig-31M « Foxhound B » : nouvelle version apparue en 1991, date du premier vol d’un Mig-31B converti en Mig-31M, mais en développement depuis 1984 avec un premier vol du prototype en 1985. Elle comporte diverses modifications au niveau des réacteurs, du cockpit (pare-brise panoramique dépourvu de montants), de la voilure et de la cellule (dérives agrandies, carénage dorsal plus important contenant 300 litres de carburant supplémentaire, apex de voilure, nouvel atterrisseur avant) de l’avionique et des systèmes embarqués (radar Zaslon-M de 360 km de portée permettant d’engager six cibles en même temps, avionique modernisée, pods ECM supplémentaires). Le canon a été enlevé mais deux pylônes pour missiles R-37 ont été ajoutés au centre du fuselage et quatre pour missiles R-77 sous les ailes. Sept exemplaires auraient été construits entre 1985 et 1995 avant interruption de la production suite à la chute de l’URSS.

- Mig-31F : projet de version modernisée multirôle équipée du radar Zaslon-M du Mig-31M. Le Mig-31F, et sa version export Mig-31FE, auraient été armés de missiles air air R-77 et R-37 ainsi que de bombes et missiles air-sol guidés. La force aérienne russe a finalement renoncé à cet appareil par manque de moyens financiers.

- Mig-31BM : programme entamé en 1997 par RSK Mig et destiné à convertir les intercepteurs Mig-31 en appareils polyvalents Mig-31BM. La première phase voit la prolongation de la durée de vie de la cellule, la modernisation de l’avionique (système de navigation similaire à celui du Mig-29SMT, écrans couleurs multifonctions, HUD...), des liaisons de données et du radar Zaslon-A. Ce dernier est modernisé au standard Zaslon-AM permettant l’usage de nouveaux armements comme les missiles air-air R-73 et K-37. Le K-37 est un nouveau missile air air à guidage radar actif de 230 km de portée dont le développement avait repris en 2006 pour équiper le Mig-31BM. Le premier prototype a effectué son premier vol en 2005 et les deux premiers Mig-31BM ont été livrés à Lipetsk en mars 2008. Une seconde phase de modernisation pourrait inclure ultérieurement de nouveaux armements air sol : missiles anti-radars Kh-31P et Kh-58Ush, bombes guidées, etc.

Mig-31 Foxhound A Mig-31E Mig-31M Mig-31BM
DIMENSIONS
Longueur 22.69 m 21.62 m 22.69 m 22,69 m
Hauteur 6.15 m 6.45 m 6.15 m 6,15 m
Envergure 13.46 m 13,45 m 12.47 m 13,46 m
MASSES
à vide 21.82 t n.c. n.c. n.c.
maxi au décollage 46.2 t 46,2 t 52 t n.c.
charge militaire n.c. n.c. n.c. n.c.
carburant interne 19 940 l n.c. n.c. n.c.
PERFORMANCES
vitesse maxi (haut) 3000 km/h 3000 km/h 3000 km/h 3 000 km/h
vitesse maxi (bas) 1 500 km/h 1 500 km/h 1 500 km/h 1 500 km/h
plafond 20 600 m 20 600 m 20 600 m n.c.
RA maxi 2 200 km n.c. n.c. n.c.
RA à Mach 0,85 avec 4 R-33 1 200 km n.c. n.c. n.c.
RA à Mach 2,35 avec 4 R-33 720 km n.c. n.c. n.c.
MOTORISATION
nombre 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs
type D-30F-6 D-30F-6 D-30F-6 D-30F-6
poussée unitaire 15,5 t avec PC 15,5 t avec PC 15,5 t avec PC 15,5 t avec PC
ARMEMENTS
canon GSh-6-23 de 23mm (260 coups) GSh-6-23 GSh-6-23 GSh-6-23
air air R-33, R-40TD, R-60M R-33, R-40TD, R-60M R-33S, R-40TD, R-60M R-33S, K-37, R-77, R-73
air surface non non non Kh-31, Kh-58, KAB-500/1500 (à terme)

Le Mig-31 dans le monde

Pays Type Nombre Commentaires
Russie Mig-31B/BS/M 279 Livrés entre 1983 et 1994. De nombreux autres en réserve. Un nombre limité de Mig-31 ont été équipés de missiles air air R-73 à la place des R-60 en cours de retrait du service. Un contrat pour moderniser "plus de 60 Mig-31" au standard Mig-31BM d’ici 2020 a été signé en décembre 2011. A terme, Moscou souhaiterait conserver environ 100 Mig-31 en service.
Kazakhstan Mig-31 n.c. 43 hérités de l’ex-URSS. Un contrat de 60 M US$ a été signé fin 2007 avec Rosoboronexport pour moderniser 10 Mi-31 kazakhs au standard Mig-31BM en 2008. 10 autres devaient suivre en 2009.
Syrie Mig-31E  ? Selon des rumeurs persistantes, la Syrie aurait commandé 8 intercepteurs Mig-31E en 2007 pour des livraisons en 2010. Rosoboronexport a néanmoins officiellement démenti en octobre 2010 avoir signé un contrat avec la Syrie pour ce type d’appareil. Il se peut aussi qu’Israël ait réussi à faire pression sur la Russie pour annuler un éventuel contrat.

Le Mig-31 au combat

Le Mig-31 n’aurait jamais été engagé au combat pour l’instant. C’est essentiellement un appareil de défense aérienne.

Article

> Mise à jour : mai 2012
> Date de publication : septembre 2003
> Auteur : redstars.


Mig-31 Foxhound.


Mig-31 (Photo : K. Tokunaga).


Un Mig-31 armé de quatre missiles R-33 sous le fuselage et de deux AA-6 Acrid sous les ailes. On distingue aussi sur cette photo la perche de ravitaillement en vol.


Mig-31M (Photo : Y. Gordon)


Prototype du Mig-31E (photo : RSK Mig).


Prototype du Mig-31D anti-satellite lors d’un vol d’essai.


Mig-31M


Mig-31 (photo : Pilot.strizhi.info)


Mig-31 des VVS (photo : Aviastar - VVS)


Mig-31 russe lors d’un exercice nocturne en 2007 (photo : Pilot.strizhi.info)


Mig-31BM


Cockpit du Mig-31BM