Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Su-27 Flanker

Su-27 Flanker

Introduction

La Su-27 Flanker est à l’origine un intercepteur russe (soviétique) dont le premier prototype effectua son premier vol en 1977 avant de donner naissance à toute une famille d’avions de combat de tout type. On compte aujourd’hui 5 sous-familles principales dans la grande famille des Su-27 et le tout dernier représentant, le Su-35S, n’a effectué son premier vol qu’en 2011. Soit quasiment 35 ans après son grand ainé !

Le Su-27 et ses dérivés sont capables d’assurer toutes les missions de l’aviation de combat : interception, longue distance, chasse, reconnaissance, attaque terrestre et navale, appui aérien rapproché (CAS), suppression des défenses anti-aériennes ennemies (SEAD), entrainement, etc. Et ce qu’il s’agisse d’opérer depuis une base aérienne classique, un terrain sommairement aménagé ou un porte-aéronefs !

Au fil des années, la famille Su-27 a connu un grand succès export en plus des nombreux pays de l’ex-CEI qui en sont toujours équipés. Il assure en outre toujours le spectacle dans les salons aéronautiques majeurs.

Redstars vous propose en exclusivité le récapitulatif ci-dessous des filiations entre les versions ainsi que des fiches détaillées pour chacune des autres grandes versions, à commencer par le Su-27. Les autres versions seront traitées dans des fiches séparées dans les prochains mois : Su-30, Su-33, Su-34 et Su-35.

Bonne lecture !

Historique du Su-27

Le Su-27 est un intercepteur monoplace et bimoteur à long rayon d’action dont le développement a été lancé fin 1969 par le bureau d’études Sukhoï. Il visait à remplacer les intercepteurs Su-15, Yak-28P et Tu-128 de la défense aérienne ainsi qu’à pouvoir escorter les Su-24 d’attaque de l’aviation du front. Les premiers travaux furent remis en 1972 et complétés par de nouveaux développements à la demande des militaires russes. La configuration finale fut officiellement validée en janvier 1976 et les premiers prototypes lancés avec des moteurs AL-21FZAI le temps que les nouveaux AL-31F, développés spécifiquement pour le Su-27, soient prêts. Le premier prototype (T-10-1) effectua son premier vol en mai 1977 avant de débuter ses essais étatiques en 1979. Mais les performances du T-10-1 s’avérèrent décevantes, obligeant Sukhoi à revoir sa copie. Quatre ans plus tard, le dernier prototype (T-10-7) fut à la hauteur et exécuta son premier vol en avril 1981. La production fut lancée en 1982 et les premières livraisons commencèrent en juin 1985.

Le Su-27 est un appareil de 4ème génération qui se caractérise par une grande maniabilité grâce à son rapport poids/puissance élevé, son excellent aérodynamisme et ses commandes de vol "Fly-by-wire". Il dispose également d’un grand rayon d’action et d’une capacité d’emport d’armements air-air conséquente (10 points d’emport). On le donne souvent comme comparable au F-15 pour son système d’arme et au F-16 pour son agilité. Deux chasseurs qu’il était destiné à combattre...

Pour réaliser ses missions, le Su-27 est équipé d’un radar doppler N001 Mech capable de détecter un chasseur à 100 km. Il dispose en outre de l’optronique frontale OEPS-27 avec caméra IR (50 km de portée) et télémètre laser (3 km de portée) intégrés. L’OEPS-27 est coordonné avec le viseur de casque du pilote. Une liaison de données complète le tout. Pour son autoprotection, le Su-27 dispose de détecteurs d’alerte radar, brouilleurs et lance-leurres.

L’armement du Su-27 comprend un canon interne GSH-301 de 30 mm implanté du côté droit du cockpit. Il dispose en outre de 10 points d’emport d’armements. L’armement typique d’un Su-27 pour une mission d’interception est conséquent : 6 missiles air-air R-27 (R-27R à guidage radar semi-actif et R-27T à guidage IR + leurs versions à portées allongées R-27ER et R-27ET) ) et 4 missiles air-air à courte portée à guidage IR R-73 ou R-60. Il a en outre une capacité secondaire de tir de bombes et roquettes classiques. Soit 8 bombes de 500 kg ou 16 de 250 kg ou 4 pods lance-roquettes de divers calibres (S-8, S-13 ou S-25).

Le Su-27 a connu de nombreux autres développements constituant aujourd’hui une grande famille d’avions de combat. A l’intercepteur monoplace de base, se sont en effet ajoutés des versions export (Su-27SK), d’entrainement biplace (Su-27UB) et un biplace de supériorité aérienne (Su-27PU / Su-30). Les nouvelles versions navales (Su-33) ainsi que les multiroles Su-30M (génération 4+), Su-34 et Su-35 (génération 4++), qui n’ont plus rien à voir avec le Su-27 de base, sont traités dans des fiches séparées.

Jusqu’à 600 Su-27 et 140 Su-27UB auraient été produits pour l’URSS ; les Su-27 sortant de l’usine Irkut et les Su-27UB de celle de KNAAPO. Certains d’entre eux se sont retrouvés hors du territoire russe à la chute de l’URSS et ont été conservés par leurs nouveaux propriétaires (Ukraine, Biélorussie et Ouzbékistan). La Russie reste néanmoins le plus grand utilisateur et a entamé un programme de modernisation de ses appareils au standard Su-27SM afin de traiter les obsolescences, d’augmenter leurs performances et de les rendre multiroles.

A l’export, le Su-27SK a été vendu en Chine (105 J-11A), au Vietnam, en Ethiopie et en Indonésie. D’autres pays se sont procurés des Su-27 sur le marché de l’occasion (Angola, Kazakhstan, Erythrée). La Chine l’a également copié et "amélioré" sous la désignation J-11B à partir de 2004. Ce qui n’est pas sans créer de tensions avec Moscou ! Enfin, quelques Su-27 ont trouvé leur chemin jusqu’en Grande-Bretagne et aux États-Unis via des firmes privées pour expérimentation...

Versions

- Su-27S/P Flanker B : version de base du monoplace de supériorité aérienne. On distingue parfois les Su-27P (affectés aux unités de défense aérienne) des Su-27S (aviation du front) mais ils semblent disposer des mêmes équipements (dont le radar N001) et capacités air-air. Les capacités air-sol secondaires (bombes classiques et roquettes) ne semblent pas utilisées en Russie.

- Su-27SK : version export du Su-27S avec train d’atterrissage renforcé, avionique dégradée et capacités air-sol limitées (bombes classiques, pods lance-roquettes ou canon). La masse maxi au décollage est portée à 33 tonnes. Le Su-27SK est entré en production en 1991 avec pour premier client la Chine. A partir de 2004, il a été proposé avec le radar N001VE modernisé. Il permet notamment l’emport et le tir des missiles air air R-77. Ce radar permet aussi de suivre 10 cibles et d’en engager 2 simultanément. Certains SU-27SK bénéficieraient enfin d’une capacité d’emport d’armements étendue à 6 ou 8 tonnes.

- J-11A : désignation chinoise du Su-27SK produit sous licence par Shenyang Aircraft Corporation. Le premier J-11A assemblé en Chine a effectué son premier vol en décembre 1998. Pour l’anecdote, le premiers J-11A ont du être entièrement désassemblés et reconstruits par les russes en raison de nombreux problèmes... Les livraisons ont commencé en 2001 et se sont achevées en 2006.

- J-11B : copie chinoise du Su-27SK avec des "améliorations" locales (réduction de poids via l’usage de composites, réduction de la signature radar) et jusqu’à 90% d’équipements "locaux" dont le radar (capable de suivre 20 cibles et d’en engager 6 simultanément), les moteurs (WS-10A qui sont une copie des AL-31F), certains armements (missiles air-air PL-8, PL-10 et PL-12, missile anti-radar YJ-91, bombes guidées GPS ou laser), etc. Le J-11B a effectué son premier vol en 2004 mais il semblerait que la production soit ralentie par des difficultés sur les moteurs.

- J-11BS : copie chinoise du Su-27UBK selon le même schéma que le J-11B. Premier vol en 2009.

- Su-27UB Flanker C : biplace d’entrainement avec des dérives agrandies. Son développement a été lancé en 1976 et le prototype a volé pour la première fois en mars 1985 avant que la production ne soit lancée en 1986. Les premières livraisons ont eu lieu en 1987. Le Su-27UB possède les mêmes équipements que le Su-27 monoplace. La version export est désignée Su-27UBK.

- Su-27PU/Su-30 : version de supériorité aérienne du Su-27UB. Voir détails dans la fiche du Su-30.

- Su-27SM : programme de modernisation à mi-vie des Su-27 russes lancé par les bureaux d’études Sukhoï et Ramenskoye. Il porte sur la modernisation du système d’arme, de l’avionique, du cockpit et des moteurs. Le radar N001 est modifié au standard N001V qui dispose de nouveaux modes air-surface et de cartographie du terrain. Ce qui permet de détecter des cibles terrestres jusqu’à 100 km, un gros navire jusqu’à 350 km ou un petit navire jusqu’à 120 km. L’optronique frontale est modernisée avec des modes air-surface et un désignateur laser (10 km de portée en air-surface / 8 km en air-air) pour les nouveaux armements. Le cockpit est plus ergonomique autour de 2 écrans multifonctions et d’un HUD. Les équipements analogiques sont toutefois conservés en secours. Un système de navigation par satellite (GLONASS russe et NAVSTAR américain) est intégré. Le Su-27SM dispose en outre d’une liaison de données sécurisée, d’une nouvelle suite intégrée d’autoprotection (contre-mesures, intercepteurs et brouilleurs) et de nouveaux sièges éjectables. La masse maxi au décollage est en outre portée à 30,4 tonnes. De nouveaux armements peuvent être emportés et tirés : missile air air R-77, missile anti-radar Kh-31P, missile anti-navire Kh-31A, missiles air-sol Kh-29T/TE/L (TV/laser) et Kh-59M, bombes guidées KAB-500KR et KAB-1500KR (TV). Les moteurs AL-31F sont remplacés par des AL-31F-M1 légèrement plus puissants (13,5 tonnes de poussée unitaire au lieu de 12,5 t) et à la durée de vie allongée. Le prototype du Su-27SM modernisé par KNAAPO a effectué son premier vol en décembre 2002 suivi du premier de série en décembre 2003. A noter que les premiers Su-27SM n’avaient pas les moteurs AL-31F-M1 qui n’étaient pas encore prêts.

- Su-27SKM : proposition de modernisation des Su-27SK export avec des éléments du programme Su-27SM russe et une capacité de ravitaillement en vol. Un démonstrateur a effectué son premier vol en 2003.

Schéma du Su-27SKM (illustration : KNAAPO)

- Su-27UBM : programme de modernisation à mi-vie des Su-27UB russes. Le périmètre exact est inconnu mais ils bénéficient sans doute de tout ou partie des éléments du Su-27SM voire du Su-30KN. Un prototype a effectué son premier vol en mars 2001 mais la force aérienne russe ne semble pas avoir retenu cette option.

- Su-27UBM1 : Su-27UB biélorusses modernisés localement (similaire au Su-27UBM ?).

- Su-27M2/UBM2 : programme de modernisation des Su-27 et Su-27UB proposé par la Biélorussie. Une partie des Su-27 et Su-27UB kazakhs auraient été portés à ce standard. Le périmètre de cette modernisation comprendrait notamment la modernisation du radar et de l’avionique, l’intégration de nouveaux armements air-air et air-sol (identiques au Su-27SM), du pod israélien de reconnaissance/désignation de cible Litening III (Rafael), d’un brouilleur biélorusse et d’un système de navigation par satellite.

- Su-27SM2 : projet de modernisation des Su-27SM russes à un nouveau standard incluant des éléments du Su-35 ainsi que les moteurs AL-31F-M1.

- Su-27SM3 : le Su-27SM3 est un appareil monoplace neuf produit pour la force aérienne russe à partir des kits CKD de Su-27SK non commandés par la Chine lorsqu’elle a décidé d’arrêter l’assemblage local du J-11. Si les cellules sont celles des Su-27SK, les équipements et armements sont beaucoup plus évolués que ceux des Su-27SM2 : moteurs AL-31F-M1, cockpit tout écran, armements air-sol de précision, etc. 12 Su-27SM3 ont été commandés par la Russie en août 2009 dans le cadre d’une commande globale de 80 Mds de roubles incluant également 4 Su-30M2 biplaces et 48 Su-35S monoplaces. Les Su-27SM3 ont tous été livrés en 2011.

Su-27P Su-27UB Su-27SM Su-27SK
DIMENSIONS
Longueur 21,94 m 21.9 m 21,19 m 21.9 m
Hauteur 5,93 m 6.4 m 5,72 m 5.9 m
Envergure 14,7 m 14.7 m 14,7 m 14.7 m
MASSES
à vide 16,38 t 17,5 t n.c. n.c.
normale au décollage* 23 t 24,14 t n.c. 23.43 t
maxi au décollage 33 t 33,5 t 30.4 t 30.4 t
charge militaire 4 t 4.43 t n.c. 4.43 à 8 t
carburant 9,4 t n.c. n.c. 9.4 t
distance mini au décollage* 450 m 550 m n.c. 450 m
distance mini à l’atterrissage (avec parachute)* 620 m 700 m n.c. 620 m
PERFORMANCES
vitesse maxi (haut) 2 500 km/h n.c. n.c. Mach 2.35
vitesse maxi (bas) 1 345 km/h 1 400 km/h n.c. 1 400 km/h
plafond 18 000 m 17 500 m n.c. 18 500 m
RA maxi (haut) 3 676 km 3 000 km n.c. 3 530 km
RA maxi (bas) 1 270 km n.c. 1 340 km
MOTORISATION
nombre 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs 2 réacteurs
type AL-31F AL-31F AL-31F-M1 AL-31F
poussée unitaire 12,2 t 12,5 t 13,5 t 12,5 t
ARMEMENTS
canon GSh de 30mm (150 coups) idem idem idem
air air R-27, R-73 R-27, R-73 R-27, R-73, R-77 R-27, R-73, R-77
air surface bombes et roquettes non guidées idem idem + Kh-31A/P, Kh-29T/L, Kh-59M, KAB-1500KR, KAB-500KR bombes et roquettes non guidées

* avec 5,27 tonnes de carburant, 2 missiles air-air R-27R et 2 R-73.

Le Su-27 Flanker dans le monde

Pays Type Nombre Livraisons Commentaires
Russie Su-27P/S/UB 150 1985- ?
Su-27SM 53 - 5 Su-27SM modernisés livrés en 2003 (Lipetsk) + 24 en 2004-06 (6972ème base aérienne de Dzemgi en Extrême Orient) + 26 en 2007-09 (6972ème base aérienne de Krimsk dans le Caucase du Nord). 1 Su-27SM a été perdu le 14/01/2010 et un second le 06/04/2011.
Su-27SM3 12 2011 Appareils neufs commandés en août 2009 et livrés en 2011 à la base aérienne de Krimsk (également équipée de Su-30M2 biplaces).
Su-27UBM  ?  ? possiblement quelques exemplaires
Angola Su-27 8 - Achetés d’occasion à la Biélorussie entre 1999 et 2001.
Su-27UB 2 - idem
Biélorussie Su-27P 0 1991- ? 23 Su-27P hérités de l’ex-URSS en 1991. 1 perdu lors d’un accident en 1996, 1 retiré du service pour servir à la formation, 3 vendus à l’Angola en 1998 et un à la Grande-Bretagne en 2001 (via l’Ukraine). Les SU-27P restant ont été retirés du service en décembre 2012.
Su-27UB/UBM1 0 1991- ? 5 Su-27UB hérités de l’ex-URSS en 1991. Modernisés au standard Su-27UBM1 en 2004-05. 1 perdu lors d’un accident en 2009. Le reste a été retiré du service en décembre 2012.
Chine Su-27SK 34 1992-96 20 commandés en 1991 (livrés en 1992) + 14 en 1995 (livrés en 1996). Retrait du service des premiers Su-27SK chinois entamé en 2009 suite à un usage "intensif"... Une quinzaine de Su-27SK/UBK auraient en outre été perdus (crashs + appareils détruits lors de tempêtes).
Su-27UBK 38 1992-2002 4 commandés en 1991 (livrés en 1992) + 6 en 1995 (livrés en 1996) + 28 en 1999 (livrés en 2000-2002). Ce dernier lot a été commandé pour faire face aux difficultés de production locale du J-11.
J-11A 105 2001-2006 Accord de production sous licence de jusqu’à 200 Su-27SK signé en décembre 1996 pour un montant estimé à 2,7 Mds US$. Assemblage à partir de kits CKD fournis par la Russie (sauf les moteurs et l’avionique fournis complets) lancé en 1998 mais avec de très grosses difficultés industrielles au départ. Premières livraisons en 2001. Seulement 60 J-11A assemblés fin 2004 sur 105 kits livrés. 105ème J-11A achevé en 2006. Le second lot de 95 n’a jamais été commandé, la Chine préférant développer à partir de 2004 sa propre copie : le J-11B. Le missile air-air R-77 a possiblement été intégré dans la panoplie du J-11 après 2004.
J-11B 35 2004- ? Copie chinoise (améliorée) du Su-27SK ayant pris la suite du J-11A sur les chaines de production.
Erythrée Su-27 6 - Acquis d’occasion en 2003, probablement en Ukraine.
Ethiopie Su-27 8 - Survivants des 5 Su-27 livrés d’occasion par la Russie en 1998 + 7 en 2003.
Su-27UB 3 - Survivants des 2 Su-27UB livrés d’occasion en 1998 + 2 en 2003.
Indonésie Su-27SK/SKM 5 2003-10 2 Su-27SK livrés en 2003 + 3 Su-27SKM commandés fin 2007 (avec 3 Su-30MK2 pour un montant total de 300 M US$) et livrés en septembre 2010. L’Indonésie compterait en outre moderniser ses Su-27SK.
Kazakhstan Su-27/Su-27M2 25 - Environ 30 Su-27 et 8 Su-27UB d’occasion livrés entre 1995 et 1997 par la Russie en échange des 40 bombardiers Tu-95MS restés au Kazakhstan et de l’utilisation du cosmodrome de Baïkonour. Au moins 8 Su-27 et 2 Su-27UB kazakhs ont été modernisés en 2009-10 aux standards Su-27M2 et Su-27UB2.
Su-27UB/UBM2 6 - cf. ci-dessus
Ouzbékistan Su-27P 34 - hérités de l’ex-URSS. Au moins 12 Su-27 auraient reçu de nouveaux équipements de combat nocturne entre 1999 et 2004.
Su-27UB 6 - hérités de l’ex-URSS
Ukraine Su-27 40 - hérités de l’ex-URSS
Su-27UB 11 - hérités de l’ex-URSS
Vietnam Su-27SK/UBK 8+3 1995-98 5 Su-27SK + 1 Su-27UBK commandés en 1994 pour 200 M US$ (livrés en 1995-96) + 2 Su-27SK et 4 Su-27UBK en 1996 pour 120 M US$ (livrés en 1998 mais 2 des 4 UBK ont été remplacés par des Su-27PU suite au crash de l’An-124 devant les livrer). Un Su-27SK a été perdu lors d’un crash en 1998. Devraient être modernisés.

* en commande

Le Su-27 au combat

- Ethiopie vs Erythrée (1999) : les Su-27 éthiopiens sont crédités de 5 victoires aériennes contre les Mig-29 érythréens en 1999. Un premier combat aurait eu lieu le 25 février 1999 lorsque 4 Mig-29 érythréens tentèrent d’intercepter 2 Su-27 éthiopiens. Après avoir échappé aux missiles R-27 tirés par les Mig-29, les Su-27 auraient riposté avec leurs propres R-27 qui manquèrent également leurs cibles. Les missiles R-73 tirés ensuite par les Su-27 eurent plus de chance et 1 Mig-29 fut abattu ; mettant fin au combat. Le 26 février 1999, un Su-27 éthiopien qui escortait des Mig-21 lors d’une mission d’attaque repéra un Mig-29UB éthiopien. La première salve de 2 missiles R-27 manqua sa cible mais le Mig-29UB fut ensuite abbatu soit par un missile R-73 soit au canon de 30 mm (les versions divergent). Enfin, 2 autres Mig-29 érythréens furent abattus le même jour en mars 1999 (à priori par des missiles R-73). Un dernier Mig-29 érythréen a été retiré du service après avoir été endommagé au combat ; à priori par un missile air-air R-27 ou R-73 tiré par un Su-27 éthiopien. Il a néanmoins réussi à revenir à sa base.

Article

> Mise à jour : décembre 2012
> Date de publication : septembre 2003
> Auteur : redstars.


Le Su-27P et ses armements air air : missiles R-73 et R27.


Su-27S.


Su-27UB biplace.


Su-30KN.


Vol en formation d’un Su-27SK et d’un Su-30MK (photo : KNAAPO).


Su-27UBK (photo : Sukhoï).


Prototype du Su-27SK (photo : KNAAPO).


Prototype du Su-27SK en vol avec des maquettes de missiles air air et air surface (photo : KNAAPO).


Su-27P Flanker.


Su-27 russe (photo : Sergy).