Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Tu-160 Blackjack

Tu-160 Blackjack

Historique

Le Tu-160 (ou Modèle 70) a été conçu pour pénétrer les défenses nord-américaines et larguer ses armes nucléaires. Le tout avec un seul ravitaillement en vol. C’est en quelque sorte la la réponse soviétique au bombardier B-1A américain qui le devance de 7 ans. Pourtant le Modèle 70 réalise son premier vol le 19 décembre 1981 avant la version B-1B du bombardier américain (1984). Mais en fin de compte, le B-1 sera opérationnel avant le Tu-160 qui le devient en 1987.

Ressemblant par son aérodynamique au B-1 (ailes à géométrie variable, armement en soute interne sur barillet rotatif, etc.), le bombardier supersonique Tu-160 est néanmoins pourtant beaucoup plus lourd, plus rapide et emporte plus d’armements. Il serait aussi plus furtif et disposerait de meilleures équipements de guerre électronique selon certaines sources. La cellule du Tu-160 a été réalisée en alliage d’aluminium haute dureté tandis que les parties les plus exposées sont en alliages d’acier et de titane. Son équipage se compose de deux pilotes, un navigateur/bombardier et un opérateur des systèmes défensifs. Le Tu-160 est propulsé par 4 réacteurs Kouznetsov disposés par paires dans des nacelles de chaque côté du fuselage. L’armement principal est constitué de jusqu’à 12 missiles nucléaires Kh-55SM (AS-15B Kent) de 3000 km de portée. ll est emporté en soute interne. Les équipements électroniques comprennent une suite de navigation inertielle/GLONASS (le GPS russe), des équipements de communications, un radar de suivi de terrain, une suite de guerre électronique (détecteurs IR et radars, brouilleurs actifs et passifs, leurres IR et EM).

La commande russe initiale portait sur plus de 100 appareils. Mais suite à l’effondrement de l’URSS, la production s’arrêta en 1992 après le 32ème exemplaire, prototypes (2) et pré série (2) inclus. Le programme Tu-160 aurait d’ailleurs contribué à l’effondrement de l’économie soviétique en exigeant de très lourds investissements.

Seulement 3 des Tu-160 opérationnels en 1991 devinrent la propriété de la Russie. Les 19 autres étant stationnés en territoire ukrainien, ils devinrent de fait la propriété du pays. La Russie recréa néanmoins en 1992 un régiment de Tu-160 initialement doté de seulement 6 exemplaires. En 1997, 6 autres Tu-160 (dont les prototypes) étaient utilisés par le constructeur Tupolev tandis qu’un septième était en construction chez Kazan. Ce dernier sera finalement livré en 2000 à la force aérienne russe tandis qu’un accord conclu en 1999 avec l’Ukraine a permis le retour entre novembre 1999 et février 2000 de 8 autres Tu-160. Un Tu-160 a été perdu en 2003 lors d’un crash. La force aérienne russe a par contre reçu le 29 avril 2008 son 16ème Tu-160 produit par Kazan. Selon les sources, il pourrait avoir été produit à partir de stocks de pièces "neuves" datant de l’époque soviétique (soit de quoi produire 3 Tu-160) ou d’un prototype qui aurait été porté au standard de série. En 2008-09, la Russie envisageait en effet encore de relancer la production du Tu-160 au rythme d’un appareil tous les un à trois ans pour atteindre un parc total de 30 Tu-160 vers 2025-30 mais ce projet parait difficilement tenable financièrement et industriellement (pas assez de stocks de pièces ni de prototypes disponibles). Aucune autre livraison de Tu-160 neuf n’est d’ailleurs annoncée pour le moment.

Les 16 bombardiers stratégiques Tu-160 russes doivent rester en service jusqu’en 2030 au minimum. Le successeur du Tu-160, le PAK-DA, est déjà à l’étude chez Tupolev sur financement de la Russie mais il a peu de chances de voir le jour avant de longues années. Le parc de Tu-160 sera donc progressivement modernisé et adapté aux besoins opérationnels d’aujourd’hui et de demain :
- en 1999, la force aérienne russe a décidé d’équiper les Tu-160 avec de nouveaux armements conventionnels de précision. Ils doivent notamment recevoir le missile Kh-555 (version conventionnelle de 3500 km de portée du Kh-55) ainsi que le missile de croisière Kh-101 à charge conventionnelle et sa variante nucléaire Kh-102. Ces deux derniers missiles affichent une longue portée (5000 à 5500 km) et une grande furtivité (faible surface équivalent radar). Chaque Tu-160 pourra en emporter 12. Le calendrier exact de déploiement de ces missiles sur Tu-160 n’est pas connu.
- en avril 2008, la force aérienne russe annonçait qu’un Tu-160 avait été modernisé en 2007 et que 2 devaient l’être en 2008 puis 2 à 3 par an. Il s’agirait notamment de les doter de nouveaux systèmes de navigation et de ciblage autorisant le tir d’armements non guidés avec une meilleure précision (jusqu’à 20 mètres d’écart circulaire probable), d’améliorer leur autoprotection et leur autonomie en vol, etc.
- en 2008, l’acquisition de simulateurs pour les Tu-160 a été annoncée en vue de livraisons en 2010.
- en octobre 2010, le motoriste Kouznetsov de Samara a annoncé avoir relancé la production de moteurs NK-32 neufs sur des machine-outils modernes pour équiper les Tu-160. Le premier moteur neuf doit être livré au ministère de la défense russe en 2013 et la production annuelle atteindra 4 à 5 moteurs dès 2014. En 2020, plusieurs dizaines de moteurs neufs devraient donc avoir été livrés pour le parc russe de Tu-160.

Schéma du Tu-160

Tu-160
DIMENSIONS
Longueur 54,1 m
Hauteur 13,1 m
Envergure 35,6 à 55,7 m (selon flèche)
MASSES
à vide 118 t
maxi au décollage 275 t
charge militaire 40 t
carburant n.c.
PERFORMANCES
vitesse maxi (haut) 2 230 km/h
vitesse maxi 14 600 km maxi ravitaillé
plafond 15 000 m
RA (haut) 7 250 km avec charge maxi
RA (bas) n.c.
MOTORISATION
nombre 4 réacteurs
type NK-32
poussée unitaire 2,2 t
ARMEMENTS
canon non
air air non
air surface (nucléaire) 12 Kh-55SM / AS-15B Kent ou 12 Kh-102 (capacité future)
air surface (conventionnel) bombes classiques ou 12 Kh-555 (sur les Tu-160 déjà modernisés ?) ou 12 Kh-101 (capacité future)

Le Tu-160 dans le monde

Pays Nombre Livraisons Commentaires
Russie 16 1986-2008 16 Tu-160 en régiment + quelques protos. Modernisation en cours. cf. historique.
Ukraine 0 - 19 hérités de l’ex-URSS en 1991. 8 ont été rendus à la Russie en 1999-2000 (avec 3 Tu-95MS et 575 missiles Kh-55/Kh-55SM pour 285 M US$) et le reste féraillé avec l’aide américaine ou donné à des musées.

Article

> Mise à jour : octobre 2010
> Date de publication : décembre 2005
> Auteur : redstars.


Tu-160


Tu-160


Tu-160


Tu-160


Tu-160


Tu-160 larguant un missile d’essai Kh-55.


Ravitaillement en vol d’un Tu-160.


Tu-160


Tu-160 vu de dessous.


Tu-160 russe en escale au Venezuela en 2008.