Accueil du site > Air & Espace > Fiches > Ka-60 Kasatka

Ka-60 Kasatka

Historique

Le Ka-60 Kasatka (Orca) est un hélicoptère multirole de 6,5 tonnes développé par le bureau d’études Kamov à partir de 1981 en vue de remplacer le Mi-8 dans certaines missions pour lesquelles il est surdimensionné. Il a remporté la compétition de l’URSS face au Mi-36 de Mil en 1982. Le premier prototype a effectué son premier vol en décembre 1998 suivi d’un second en 2007. Le développement du Ka-60 a été en effet très lent en raison de l’absence de budget depuis la chute de l’URSS, du problème du choix du moteur et du crash du second prototype en juin 2010. Quatre nouveaux prototypes de Ka-60 et Ka-62 (sa version civile) ont cependant pu être lancés en production en 2011 grâce à de nouveaux financements étatiques russes pour accélérer les essais en vue d’une entrée en production de série à partir de 2015 à l’usine Progress d’Arseniev.

Le Ka-60 présente la particularité d’être le premier hélicoptère de Kamov n’adoptant pas le fameux double rotor contrarotatif. En effet, il est doté d’un rotor traditionnel à 5 pales et d’un fenestron de queue, façon Dauphin français ! C’est un bimoteur disposant de 2 turbines russes Saturn RD-600V de 1300 ch chacune (sur les prototypes) devant à priori céder leur place à des Turboméca Ardiden 3G françaises de 1680 ch dans le futur (comme la version civile Ka-62). Le train tricycle rétractable du Ka-60, ses formes lisses et le recours massif aux composites (50 à 60% de la cellule) visent à réduire sa signature infrarouge et radar. Ses pales sont aussi optimisées pour réduire le bruit rayonné et résisteraient à des impacts directs de munitions de 23 mm. La transmission résisterait quant à elle aux munitions de 12,7 mm et pourrait fonctionner sans huile en cas d’urgence. Le poste de pilotage et la cabine sont quant à eux optimisés pour assurer la survivabilité du personnel en cas de crash et sont protégés NBC. Le Ka-60 dispose en outre de détecteurs d’alerte radar et laser et d’un brouilleur IR pour son autoprotection.

Destiné à des missions de liaison et de transport, le Ka-60 peut aussi servir à l’entrainement (Ka-60U) ou se voir équiper d’armements légers (2 emplacements latéraux pour pods mitrailleuse de 12,7 mm ou lance-roquettes de 80 mm) pour des missions plus offensives telles que la reconnaissance (Ka-60R), la recherche et sauvetage au combat (C-SAR), l’infiltration et l’exfiltration de commandos... Sa cabine peut emporter 2 membres d’équipage et jusqu’à 14 passagers ou 2,77 tonnes de matériels. Alternativement, la cabine peut être configurée pour transporter 6 civières et 3 personnels médicaux. Le Ka-60 peut aussi transporter 2,75 tonnes sous élingue. Une version navalisée, le Ka-60K, est également envisagée pour équiper les navires russes de faible tonnage pour lesquels le Ka-27 est surdimensionné. Elle pourrait recevoir une suite de lutte anti sous-marine allégée et des armements spécifiques (torpilles et grenades ASM).

En 2011, le ministère russe de la défense a exprimé un intérêt pour l’acquisition d’environ 100 Ka-60 (contre 400 en 2009). Outre les 4 prototypes déjà commandés en 2011, le ministère russe de la défense aurait budgété l’acquisition de 16 Ka-60 de série sur 2015-20.

Versions

- Ka-60 : hélicoptère multirole.

- Ka-60K : version navale envisagée pour équiper certains navires russes (dont les corvettes Projet 20380 Steregushchiy) à la place du Ka-27 Helix. Le Ka-60K devrait disposer de pales repliables et d’équipements spécifiques à la lutte anti sous-marine (sonar trempé, torpilles et/ou grenades ASM) et/ou anti-surface. Un prototype devrait être réalisé en 2013. Pourrait prendre la désignation Ka-65.

- Ka-60R : future version de reconnaissance.

- Ka-60U : version d’entrainement. Le second prototype du Ka-60 était configuré dans cette version avant de se crasher en 2010.

- Ka-62 : version civile dérivée du Ka-60 dont la maquette a été présentée en 2012. Sera finalement équipée de moteurs français Turbomeca Ardiden 3G à la place des Saturn RD-600V russes ainsi que d’une nouvelle avionique numérisée KBO-62 fournie par le russe Transas (cockpit tout-écran, système d’évitement de terrain TTA-12H, navigation par satellites Glonass et GPS, pilotage automatique 4 axes...). L’équipage est de 1 ou 2 hommes + 12 à 15 passagers. Le premier vol du prototype du Ka-62 avec ses nouveaux moteurs est prévu en août 2013 en vue de sa certification en 2014 en Russie et 2018 en Europe. La production en série serait lancée en 2015. Le prix unitaire cible du Ka-62 a été annoncé à 8,5 M US$. Un premier client export civil a été annoncé en décembre 2012 (7 Ka-62 livrables en 2015-16 à un opérateur brésilien).

Ka-60 Ka-62
DIMENSIONS
Longueur (rotors inclus) 13.46 m n.c.
Hauteur 4.8 m n.c.
Envergure (fuselage) n.c. n.c.
Diamètre des rotors 13.8 m n.c.
MASSES
à vide n.c. n.c.
maxi au décollage 6.5 t 6.5 t
charge maxi (interne) 2.77 t 2 t
charge militaire n.c. non
charge maxi (élingue) 2.75 t 2.5 t
PERFORMANCES
vitesse maxi 300 km/h* 308 km/h
vitesse de croisière 270 km/h* 290 km/h
plafond 5150 m* 5700 m
plafond en stationnaire 2160 m* 3700 m
RA maxi 770 km* 770 km
MOTORISATION
nombre 2 turbines 2 turbines
type Saturn RD-600V ou Turbomeca Ardiden 3G Turbomeca Ardiden 3G
puissance unitaire 1300 ch ou 1680 ch 1680 ch
ARMEMENTS
mitrailleuse 2 mitrailleuses de 12,7 mm en pods externes non
canon non non
air air non non
air surface roquettes de 80 mm en pods externes non
ASM torpilles et/ou grenades ASM envisagés sur Ka-60K non

* avec moteurs RD-600V.

Les Ka-60 dans le monde

Pays En service Livraisons Commentaires
Russie Ka-60* 2015-20 ? 4 prototypes (dont 3 destinés aux essais en vol) ont été commandés en 2011 en plus de l’unique prototype actuellement disponible. Ils devraient être livrés en 2013. La cible d’acquisition russe serait d’environ 100 Ka-60 de série dont 16 budgétés pour des livraisons sur 2015-2020.

Article

> Mise à jour : janvier 2013
> Date de publication : septembre 2003
> Auteur : redstars.


Prototype du Ka-60 Kasatka.


Prototype du Ka-60 Kasatka.


Prototype du Ka-60 Kasatka.


Prototype du Ka-60 Kasatka au salon MAKS 2005. On distingue le support latéral pour armements (pod mitrailleuse ou panier lance-roquettes).


Prototype du Ka-60 Kasatka au salon MAKS 2009.


Prototype du Ka-60 Kasatka au salon MAKS 2009.


Maquette à l’échelle 1 du futur Ka-62 civil présentée en 2012.


Illustration du premier Ka-62 civil export livrable en 2015 à une compagnie brésilienne (photo : Russian Helicopters).