Be-200

Historique

Le Be-200 fut l’un des premiers aéronefs entièrement conçus après la chute de l’URSS. C’est un hydravion multirôle dessiné par le bureau d’études Beriev. Les premiers Be-200 ont été assemblés par IRKUT (IAPO) avant transfert de la production à Taganrog en 2012-13. Le Be-200 a été développé à partir de l’A-40 Albatross, profitant ainsi de l’expérience acquise et de ses caractéristiques uniques. Différentes missions lui sont dévolues : lutte contre les incendies, transport de passagers, cargo, évacuation médicale, recherche et sauvetage (SAR), surveillance maritime (PATMAR). Le prototype effectua son premier vol le 24 septembre 1998 à Irkutsk depuis la terre et à Taganrog le 10 septembre 1999 depuis la mer. Aujourd’hui seul le Be-200ChS de lutte anti-incendies, qui a effectué son premier vol en 2000, est opérationnel au sein des ministères russe et azerbaïdjanais des situations d’urgence (EMERCOM). Le ministère russe de la défense a quant à lui commandé ses 6 premiers Be-200 (2 Be-200ChS + 4 Be-200PS) en mai 2013 pour 8,4 Mds de roubles (196,5 M€). Une seconde tranche de 8 Be-200 serait aussi envisagée.

Le Be-200 se caractérise par une aile haute en flèche, un empennage en T, un fuselage étroit mais pressurisé, caractéristique peu courante sur un hydravion. Il est propulsé par 2 réacteurs à double flux Progress D-436TP, variante spécifique du D-436 adaptée aux conditions maritimes et de lutte contre les incendies, et possédant un temps de remise plein gaz de 4 secondes contre 8 secondes pour les moteurs classiques. Les réacteurs sont montés au dessus des logements du train d’atterrissage principal, sur des pylônes à l’arrière des ailes afin d’éviter l’ingestion d’eau. Le Be-200 est apte au vol de jour et de nuit dans n’importe quelles conditions météorologiques. Il peut opérer à partir d’aéroports avec une piste de 1800 m ou sur n’importe quelle étendue d’eau d’au moins 2300m de long et 2.5m de profondeur.

EADS et IRKUT ont établi en 2004 une société commune, Seaplane SAS détenue à 70% par IRKUT, chargée de la vente et du service après vente sur les marchés occidentaux, ainsi que de la certification au niveau international. La certification de l’appareil pour l’Europe a été obtenue en 2010.

Versions

- Be-200ChS / Be-200ES : version de lutte anti-incendies qui a effectué son premier vol en 2000. Il est équipé de réservoirs d’eau situés sous le plancher de la cabine. Ils peuvent être remplis sur un aéroport ou grâce à un écopage en seulement 14 secondes. De plus des produits retardant peuvent être mélangés à l’eau grâce à des pompes centrifugeuses pour augmenter son efficacité. Des réservoirs pour agents chimiques retardant sont installés à bord. Le largage peut s’effectuer en une ou plusieurs fois. De plus le volume largué à chaque fois peut être modulé en fonction des caractéristiques de l’incendie. Grâce à sa vitesse élevé et à sa grande capacité, le Be-200 est le bombardier d’eau possédant la quantité de largage d’eau par heure la plus élevé au monde. Avec un seul plein de carburant, il est capable de larguer au total 270 tonnes d’eau sur un incendie situé à 100 km de sa base et avec un point d’eau distant de 10 km du feu. Grâce à sa vitesse ascensionnelle importante, et sa capacité à encaisser jusqu’à 3.5g, il est apte à combattre les incendies en zone montagneuse, et à écoper sur des plans d’eau encaissés. L’équipement du Be-200ChS comprend un radar météo, un système de navigation ARIA-200M et des équipements SAR. Le Be-200ChS est également certifié en Russie pour l’emport de 43 passagers ou de cargo.

- Be-200PS : version de recherche et sauvetage (SAR) pouvant opérer avec équipements de sauvetage dédiés pendant 6h30 à 200km de sa base.

- Projets : Hormis le Be-200ChS, Beriev projette d’autres versions cargo (7,5 tonnes de palettes et conteneurs), d’évacuation sanitaire (30 civières et 7 personnels médicaux), de transport de passagers (Be-210 pour 72 passagers), anti sous-marins (projet Be-200P pour la Russie et Be-210 proposé à l’Inde et la Chine en 2006 avec le système Novella Sea Dragon), AWACS (projet Be-250 révélé en 2006). A noter qu’un partenariat avec l’italien Selex Galileo était étudié début 2013 pour les équipements de surveillance de la version de patrouille maritime et SAR intéressant l’Inde et la Russie.

Be-200ChS
DIMENSIONS
Longueur 31,43 m
Hauteur 8,9 m
Envergure 32,78 m
MASSES
à vide 27,6 t
maxi au décollage (terre) 41 t
maxi au décollage (mer) 38 t
PERFORMANCES
vitesse maxi 720 km/h
vitesse de croisière 560 km/h
plafond 8 000 m
RA 1 000 km à charge maxi
RA maxi 3 850 km
MOTORISATION
nombre 2 réacteurs
type Progress D-436TP à double flux
poussée unitaire 7,5 t
ARMEMENTS
canon non
air air non
air surface non

Le Be-200 dans le monde

Pays Nombre Livraisons Commentaires
Russie (EMERCOM) 6+6* 2003-15 7 Be-200ChS de lutte anti-incendie commandés par le Ministère des situations d’urgence en 1997 dont 4 livrés en 2003-2006 (n°101, 102, 201, 202) et 2 en 2011 (n°301 et 302). Un 7ème (en fait le 5ème de la série) a été livré à l’Azerbaïdjan en 2008. 6 autres Be-200ChS ont été commandés en mai 2011 pour des livraisons prévues en 2013-15 (n°303, 304...).
Russie (Aviation Navale) 6* 2014-16 2 Be-200ChS + 4 Be-200PS commandés en mai 2013 pour l’aviation navale. Livraisons prévues en novembre 2014 (1 Be-200ChS), novembre 2015 (1 Be-200ChS + 2 Be-200PS) et novembre 2016 (2 Be-200PS). Ils devraient être affectés à la Flotte de la Mer noire et à celle du Pacifique. Une seconde tranche de 8 Be-200 serait en négociations.
Azerbaïdjan (Ministère des situations d’urgence) 1 Be-200ChS 2008 Livré en avril 2008. N°203.

Le service russe des forets (Avialesookhrana) serait également intéressé par l’achat du Be-200.

A l’export, de très nombreux pays sont intéressés :
- France : évaluation du Be-200ChS en 2003 à Marignane pour le remplacement prévu des Canadair CL-415,
- Chine : le Be-200ChS doit être évalué en 2013 tandis que la version ASM intéresserait également la Marine chinoise,
- Italie : des Be-200ChS ont déjà été loués pour la saison estivale,
- Portugal : un Be-200ChS a déjà été loué à l’été 2006,
- Indonésie,
- Inde : 6 à 8 exemplaires de patrouille maritime et SAR dans le cadre d’un RFP à venir pour les Garde-côtes,
- USA : évaluation par l’US Forest Service en 2012 en Russie.

Selon les résultats d’une étude de marché effectuée par IRKUT, EADS et Rolls-Royce Deutschland, la demande potentielle pour le Be-200 pourrait être de plus de 320 avions dans 25 pays d’ici 2025.

Le Be-200 au combat

Le Be-200ChS a notamment pu faire preuve de son efficacité en Italie en 2005 suite à un contrat de location pour la saison estivale ou au Portugal en 2006.

Article

> Mise à jour : juin 2013
> Date de publication : novembre 2006
> Auteur : Bruno Dufay, Redstars.


Be-200ChS (photo : Irkut).


Be-200 (photo : Irkut).


Be-200ChS (photo : Irkut).


Be-200 (photo : Irkut).


Cockpit du Be-200ChS (photo : Irkut).


Be-200ChS (photo : Irkut).


Be-200ChS du ministère des situations d’urgence d’Azerbaïdjan (photo : Beriev).